Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

"Kintoan Barna" : une transnavarraise culturelle, naturelle et touristique

mardi 13 mars 2018 à 13:53 Par Iban Etxezaharreta, France Bleu Pays Basque

Ce n'est pas une nouvelle route, mais la transformation du corridor St-Jean-Pied-de-Port / Pampelune via Urepel en destination touristique transfrontalière.

Les col d'Urquiaga, au coeur du Pays Quint / Kintoa / Quinto real
Les col d'Urquiaga, au coeur du Pays Quint / Kintoa / Quinto real © Radio France - Iban Etxezaharreta

Esnazu, Aldudes, France

Une offre touristique transfrontalière commune pour les vallées navarraises les plus reculées. Le programme  "Kintoan barna" (au coeur du Pays quint en basque) regroupe une trentaine de projets pour mieux faire connaitre la vallée de Baigorry au Nord, et celle d'Esteibar au Sud. C'est 2,8 millions d'euros d'investissements, sur trois ans, financés aux deux tiers par des fonds européens (le Poctefa-Interreg).

L' Autre route pour se rendre à Pampelune, en passant par le Pays Quint - Aucun(e)
L' Autre route pour se rendre à Pampelune, en passant par le Pays Quint - Googlemaps

Reportage à Esnazu, à Banca et à Baigorry

C'est un axe de plus en plus fréquenté" (Elena Laxague à Esnazu)

C'est l'autre route pour aller à Pampelune, quand on vient de Basse-Navarre. Une route qui passe par Esnazu, quartier sur les hauteurs des Aldudes. "Un axe de plus en plus fréquenté" constate Elena Laxague qui y tient une auberge, grâce notamment aux efforts gastronomiques pour faire connaître la vallée des Aldudes.

Et pour fixer davantage les visiteurs, les capacités d'hébergement seront augmentées des deux côtés de la frontière, comme aux Aldudes pour de l'hébergemenbt collectif à l'Auberge Erreka gorri. Parmi les projets retenus aussi, l'ouverture au public d'une galerie des mines de Banca. La gérante du café/musée Olhaberri, Vanessa Denis "approuve complètement, d'autant que souvent les visiteurs nous demandent s'iuls peuvent se rendre dans les mines".

Plan des mines de Banca au XVIIe siècle, exposé au café/musée Olhaberri - Radio France
Plan des mines de Banca au XVIIe siècle, exposé au café/musée Olhaberri © Radio France - Iban Etxezaharreta

Ces vallées continuent de perdre des habitants malgré les initiatives économiques (comme l'AOP porc Kintoa, les coopératives Belaun ou la fromagerie des Aldudes). Les élus locaux misent sur le développement d'un tourisme culturel et naturel. Et parmi les projets communs citons, le prolongement du sentier de randonnée de Banca à Zubiri, ou encore l'étude pour une implantation de vélos électriques. 

Kintoa, objet de conflits au XIXe siècle devenu lieu de coopérations

"Kintoan barna" en référence au pays Quint, ce morceau de territoire du Royaume d'Espagne administré par la République française, entre Urepel et Eugi est  au coeur d'un nouvel axe entre St Jean Pied de Port et Pampelune.

Ce n'est pas que pour les touristes" (Betti Bidart, adjoint au maire de Baigorry)

Une offre culturelle qui s'appuie sur les richesses locales, c'est aussi le projet de Centre d'histoire au château d'Etxauz de Baigorry, "un projet qui n'est pas que à destination des touristes, mais aussi pour les Baigorriar et les habitants des vallées voisines" précise l'adjoint au maire de Baigorry, Betti Bidart. Des projets qui doivent voir le jour d'ici 2020

Le château d'Etxauz, sous l'ombre tutélaire de Harispe, accuillera aussi un Centre d'histoire de la Navarre. - Radio France
Le château d'Etxauz, sous l'ombre tutélaire de Harispe, accuillera aussi un Centre d'histoire de la Navarre. © Radio France - Iban Etxezaharreta

En 2017, 10.000 visiteurs sont passés par l'Office du tourisme de Baigorry, c'est 6 fois moins qu'à St Jean Pied de Port. Le programme "Kintoan Barna" espère donc en capter davantage. Pour cela 13 villages et organismes ont joint leurs efforts, la mairie des Aldudes, Baigorry, Banca, Urepel, Pampelune, Eugi, des Commissions syndicales, etc.

Iruñarako bide laburrena Baigorritik ?

Erreportaia Baigorriko ibarran