Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"L'Amour fou", une expo remarquable pour la réouverture du musée Sainte-Croix à Poitiers le 19 mai prochain

-
Par , France Bleu Poitou

Jean Castex a donc donné son feu vert lors de ses dernières annonces covid : les musées pourront rouvrir le 19 mai prochain. Et à Poitiers, le Musée Ste Croix fait fort avec son expo L'amour Fou. 200 oeuvres de Picasso, Man Ray, Claudel et autres Cocteau à admirer gratuitement jusqu'au 5 juillet.

Avant-goût de l'exposition "L'Amour fou ? intimité et création (1910-1940)" qui sera présentée du 19 mai au 5 juillet gratuitement à Poitiers
Avant-goût de l'exposition "L'Amour fou ? intimité et création (1910-1940)" qui sera présentée du 19 mai au 5 juillet gratuitement à Poitiers © Radio France - Isabelle Rivière

A Poitiers, la ville a décidé de rendre gratuite l'exposition temporaire "L'amour fou ? Intimité et création (1910-1940)", expo-phare de la réouverture du musée Ste Croix, le 19 mai prochain. Comme son nom l'indique, cette exposition, bâtie en lien avec le musée des Beaux-Arts de Quimper, proposera jusqu'au 5 juillet d'entrer dans l'intimité des grands noms de l'art en France dans la première moitié du XXe siècle. Une dizaine de couples "maître-muse" ou d'alter egos créatifs, et même des "trouples" (ménages à trois). 200 oeuvres de Picasso, Man Ray, Foujita, Cocteau ou encore Nin, prêtées par d'autres musées français et étrangers ou par des collectionneurs privés. Toutes, articulées autour de la relation amour-création. 

Le lien entre amour et création

A  chaque salle, la scénographie signée Frédéric Beauclair, plonge le visiteur dans un univers particulier. Il y a les peintures, les sculptures, les photographies mais on y trouve aussi, les objets personnels :les pinceaux de Foujita, les croquis de Cocteau ou les correspondances. Les mots d'amour. 

"Tu es comme la mer, tu berces les étoiles", de Paul Eluard à Nusch 

Des oeuvres qui se répondent comme entre Rodin et Claudel ou des échanges entre Henry Miller et Anaïs Nin, lus à haute voix dans la salle bleue consacrée au couple d'écrivains américains exilés alors à Paris. Pour Raphaëlle Martin-Pigalle, commissaire général de l'exposition,on est vraiment dans la thématique du "couple à l'épreuve de la création, et de la création à l'épreuve du couple". Les visites conçues par les commissaires d'expo, Dominique Marny et Robert Rocca, regorgent d'anecdotes. On y découvre comment Dora Maar a attiré l'attention de Picasso, comment Elsa Triolet a "voulu" Aragon, comment elle l'a choisi, et comment le trouple Romaine Brooks, Ida Rubinstein, et Gabriele d'Annunzio a évolué dans une passion créatrice à trois. 

Raphaële Martin-Pigalle, commissaire général de l'expo "L'Amour fou" dans la salle du musée Ste Croix consacrée à la passion entre Rodin et Claudel
Raphaële Martin-Pigalle, commissaire général de l'expo "L'Amour fou" dans la salle du musée Ste Croix consacrée à la passion entre Rodin et Claudel © Radio France - Isabelle Rivière

Inscriptions en ligne et jauges covid

Voilà pour l'aspect artistique, sur le plan pratique, covid oblige, il y aura des règles sanitaires à respecter. Tout visiteur devra s'inscrire au préalable via le site du musée Sainte-Croix de Poitiers. La jauge dans un premier temps est fixée à une personne pour 8 mètres-carré. Des départs pour l'expo tous les quarts d'heure par groupes de six personnes maximum. A compter du 9 juin, la jauge passera à une personne pour 4 mètres-carré et à compter du 30 juin, plus de jauge. 

"L'exposition temporaire sera visible jusqu'au 5 juillet et sera gratuite", insiste Charles Reverchon-Billot.

L'adjoint aux espaces publics et aux droits culturels est conscient que c'est une chance d'avoir une telle exposition à Poitiers pour la réouverture des musées et l'avant-saison touristique. Les médias ont largement relayé la souffrance des Français face à la mise en sommeil de la culture pendant le confinement, avec cette exposition, les amateurs de grandes oeuvres devraient avoir de quoi étancher leur soif d'art et d'amour avec un grand A. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess