Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Culture – Loisirs

L'année 2018, une "année morose" pour les salles de cinéma du Nord Franche-Comté

mercredi 2 janvier 2019 à 18:16 Par Marie Roussel, France Bleu et France Bleu Belfort-Montbéliard

2018, une année à oublier pour les gérants des salles de cinéma dans le Nord Franche-Comté qui ont fait face à une forte baisse du nombre d'entrées. La tendance est nationale, puisque la fréquentation se maintient tout juste au-dessus des 200 millions d'entrées, contre environ 209 millions en 2017.

Dans le Nord Franche Comté comme au niveau national, la fréquentation est en baisse.
Dans le Nord Franche Comté comme au niveau national, la fréquentation est en baisse. © Maxppp - Lionel Vadam

Franche-Comté, France

"Une année morose". Voilà comment la directrice du Pathé Gaumont de Belfort, Bethy Andrieu, dresse son bilan 2018. Aucun chiffre n'est communiqué, mais la fréquentation est en très nette baisse. "Il y a eu plusieurs effets comme la coupe du monde, l'été caniculaire. Bon nombre de spectateurs sont allés se promener, se balader. La fin d'année était un peu mieux que ce que l'on prévoyait. Mais il y a toujours des années un peu moins savoureuses pour nous : l'année 2018 en est une."

-7% d'entrées par rapport à l'an dernier à Audincourt

La tendance étant nationale, les chiffres ne sont pas bons non plus à Audincourt. Le directeur de Mégarama, Christian Bouchu, estime une baisse de la fréquentation de 7% par rapport à l'année dernière. Lui met également en cause la programmation. "Ce n'était pas une grande année de cinéma, estime-t-il. Les films américains sont souvent sans imagination ; les Marvel à bout de souffle et des films français trop médiocres en général".

Pourtant, parmi les cinq films qui ont fait le plus d'entrées, trois sont des productions françaises. Les Tuches 3 d'Olivier Baroux arrivent en tête avec cinq millions de billets vendus, viennent ensuite la Ch'tite Famille de Dany Boon (5,6 millions) et Le Grand Bain de Gilles Lellouche (4,2 millions).