Culture – Loisirs

L'annulation de la fête votive de Goudargues ne décourage pas ses plus fervents adeptes

Par Solène Cressant, France Bleu Gard Lozère lundi 15 août 2016 à 11:24

Une dizaine de jeunes de Goudargues recréent leur fête et bravent l'annulation
Une dizaine de jeunes de Goudargues recréent leur fête et bravent l'annulation © Radio France - Solène Cressant

La traditionnelle fête votive de Goudargues, dans le nord du Gard, a été annulée sur arrêté municipal au début du mois d'août. La sécurité de cette fête, qui a pris de plus en plus d'ampleur, est invoquée par la mairie, ainsi qu'un problème de pollution du canal.

Sécurité, pollution du canal dans lequel des centaines de personnes se jettent, comme le veut la tradition...  La mairie de Goudargues (Gard) a décidé, au début du mois d'août, d'annuler la fête votive. Chaque année, elle attire entre 2.000 et 3.000 personnes, dans ce village de 10.00 habitants.

Résultat, faute de mise en place de gendarmes ou de policiers supplémentaires, l'alcool est interdit en dehors des terrasses de cafés et les activités organisées par les bars sont annulées. Et surtout, la fameuse baignade dans le canal.

Braver l'interdiction

Mais ce week-end, les terrasses des cafés n'étaient pas vides, au contraire ! Certains habitants ont décidé de braver l'annulation et de faire quand même la fête, leur fête.

Une grosse enceinte, de la musique à fond et quelques verres : ils sont une dizaine de jeunes attablés en terrasse avec leurs t-shirt rouge et blanc, sur lesquels on peut lire :

un village... une histoire... une passion.

"On fait ce qu'on peut avec nos petits moyens, explique Kevin. De la musique, l'apéro..." Ils sont tous nés à Goudargues alors forcément, ils sont déçus et très émus, comme Hugo. "On est dégoûté...on a les larmes aux yeux depuis qu'on nous a annoncé ça. Je fais l'apéro dans le canal depuis que j'ai 13 ans. On m'y avait jeté. Et depuis, chaque année j'y retourne. On s'amuse, on chante avec ferveur, c'est un truc de fou."

Ils portent un t-shirt aux couleurs de leur village sur lequel est inscrit leur devise - Radio France
Ils portent un t-shirt aux couleurs de leur village sur lequel est inscrit leur devise © Radio France - Solène Cressant

Un peu plus loin en terrasse, Thérèse et ses amies chantent avec eux. Il n'y a pas que les natifs du village qui regrettent la décision. "Je viens tous les ans. On vient on mange il y a la fête, c'est super. Alors que là, on vient, on mange et il n'y a plus rien, c'est mort. Heureusement, il y a ces jeunes qui mettent une superbe ambiance !"

Mais aujourd'hui la fête continue et rien ne va les arrêter : "À partir de midi il y a beaucoup de chance qu'on soit, comme la tradition le veut, dans le canal !" Une tradition qui sera bien maintenue, du moins pour ces inconditionnels.

Pour les entendre chanter et s'amuser, écoutez le reportage sur place :

"On est dégouté, on a les larmes aux yeux" Hugo, déçu que sa fête soit annulée