Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

L'arboretum de Neuvic entre aux Monuments historiques

mardi 31 juillet 2018 à 18:24 Par Philippe Graziani, France Bleu Limousin

Le château de Neuvic et son arboretum sont désormais des Monuments historiques. L'inscription du site vient d'être officialisé. Une nouvelle récompense pour le lieu créé il y a près de 200 ans par Jean-Hyacinthe d'Ussel et toujours entretenu par ses descendants.

Le domaine, avec son château et son arboretum, a été créé entre 1830 et 1840
Le domaine, avec son château et son arboretum, a été créé entre 1830 et 1840 © Radio France - Philippe Graziani

Neuvic, Corrèze

L'arboretum du château de Neuvic multiplie les récompenses. Il est classé "jardin remarquable" depuis 2007 et il a obtenu de nombreux prix depuis. Il a participé deux fois au concours du plus bel arbre de France avec son tulipier de Virginie et cette année avec son sequoia géant, 40 mètres de haut soit autant qu'une tour de 14 étages. Et ce ne sont pas les seuls arbres exceptionnels du parc de 6 hectares en plein cœur de Neuvic. "Au début il y avait les arbres endémiques, explique Béatrix d'Ussel, l'actuel propriétaire, comme les chênes, les hêtres. Jean-Hyacinthe avait rajouté à l'époque l'Amérique avec les séquoias, les douglas. Moi j'ai ajouté l'Asie". Désormais le parc compte environ 1500 arbres et plantes de 350 espèces et variétés différentes.

Des avantages fiscaux et une protection

Béatrix d'Ussel avait déjà présenté un dossier d'inscription aux Monuments historiques en 2015, retoqué à l'époque. Une question de reconnaissance : "La plus belle fille du monde, si elle ne montre pas ce qu'elle a ça ne se sait pas" dit-elle amusée. Mais le classement c'est aussi à la clef des avantages fiscaux notamment la déduction des montants de travaux d'entretien et de réfection. C'est aussi une protection du site. Impossible notamment désormais de rogner la surface du domaine, ce qui a été fait par le passé par expropriation. Il y a toutefois des contreparties. Entre autres que le site soit visitable. C'est déjà le cas pour l'arboretum en juillet et en août. L'an dernier il avait attiré 2000 personnes.