Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'Arras Film Festival sacrifié sur l'autel de l'épidémie de Covid-19

-
Par , France Bleu Nord

Face aux contraintes liées à l'épidémie de Covid-19 les organisateurs de l'Arras Film Festival avaient organisé une édition 2020 qu'ils pensaient adaptée aux mesures de précaution. Mais le 17 octobre, la ville d'Arras a annoncé la fermeture de l'une des salles principales de l'événement.

Privé de certains de ses lieux d'accueil, l'Arras Film Festival va devoir se réinventer
Privé de certains de ses lieux d'accueil, l'Arras Film Festival va devoir se réinventer

Ce sont des mois de travail et de préparation qui doivent s'effacer face aux dernières mesures annoncées par les pouvoirs publics. Pourtant, Le protocole sanitaire élaboré par les organisateurs, s’appuyant sur celui des cinémas, avait été accepté par la Préfecture du Pas-de-Calais. Le village du festival avait été rayé du programme, la jauge des salles de cinéma avait été adaptée, le port du masque obligatoire bien évidemment, tout avait été accepté.

Mais samedi après midi, le maire d'Arras, Frédéric Leturque, annonce de nouvelles mesures pour lutter contre la propagation de l'épidémie. Et notamment la fermeture de la salle du Casino, salle de spectacles qui accueille notamment les soirées d'ouverture et de fermeture du festival. C'est la goutte qui fait déborder le vase. Réuni lundi 19 dans la soirée, le conseil d'administration décide de jeter l'éponge. Il a pris acte de "la décision de Monsieur le Maire d’Arras, par arrêté municipal du 17 octobre 2020, de fermer les lieux indispensables à la tenue du festival".

Le festival doit se réinventer

Interrogé par nos confrères de la Voix du Nord, Frédéric Leturque assume sa décision: "je prends mes responsabilités en fermant le Casino, dans un contexte sanitaire qui se tend de jour en jour". Et d'ajouter qu'il avait prévenu les organisateurs du festival depuis de longues semaines, qu'il ne serait sans doute pas raisonnable de maintenir l'édition 2020. 

De leur côté les organisateurs de l'AFF notent que cette décision ne sera pas sans conséquences "sur certains de ses collaborateurs et salariés, déjà terriblement précarisés, les distributeurs des films sélectionnés et sa centaine de fournisseurs".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Faute d'une programmation distillée sur une dizaine de jours dans les salles arrageoises et celles qui sont traditionnellement associées au festival, les organisateurs s'engagent à diffuser les films qui avaient été sélectionnés dans les salles de la région, et bien au-delà des frontières d'Arras... Le programme sera diffusé dans les prochains jours.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess