Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'association Ciné Plus en Limousin suspend ses projections en salle : "ce n'était pas tenable financièrement"

-
Par , France Bleu Creuse

Alors que le Premier ministre vient d'annoncer un plan d'aide de deux milliards d'euros pour soutenir la culture, l'association Ciné Plus en Limousin a décidé de suspendre temporairement ses projections itinérantes de films en salle. La fréquentation a chuté de 70% depuis juillet.

Séance de cinéma en plein air, proposée par Ciné Plus en Limousin cet été à Bourganeuf.
Séance de cinéma en plein air, proposée par Ciné Plus en Limousin cet été à Bourganeuf. - Cédric Boschage

La décision n'a pas été facile à prendre pour les quatre salariés et bénévoles du Circuit de cinéma itinérant Ciné Plus en Limousin, qui ont suspendu temporairement la projection de films en salle. "Depuis la reprise, début juillet, on avait une moyenne de huit spectateurs par séance, ce qui n'était pas tenable financièrement", détaille le programmateur et directeur Cédric Boschage. Soit une chute de la fréquentation estimée à près de 70%

Huit spectateurs par séance en moyenne

Un coup dur pour l'association, qui se déplace dans 43 communes rurales de l'ancienne région pour proposer aux habitants, bien souvent âgés, ce type de divertissement. "Généralement il n'y a pas beaucoup d'autres activités dans ces villages. Et au niveau du lien social, ce n'est pas forcément bénéfique de s'absenter aussi longtemps du paysage", regrette le responsable. Cédric Boschage espère reprendre cette activité d'ici le début du mois d'octobre, mais cela dépendra à la fois du public, et des distributeurs. 

Du côté des projections en plein air, également proposées par Ciné Plus en Limousin, Cédric Boschage n'a pas noté de report de la fréquentation. Tout en sachant que beaucoup de dates ont été annulées. _"La première vague étant arrivée en février-mars, au moment où habituellement, traditionnellement, les municipalités et les associations budgétisent leurs activités estivales, il y a beaucoup de choses qui ont été annulées dès le mois de mars, et jamais remises en place."  _Jusqu'au 9 septembre, l'association aura projeté une vingtaine de films au total. C'est presque quatre fois moins que les autres étés. 

Pour l'instant, on sait qu'on passera l'année - Cédric Boschage

Fatalement, les finances de Ciné Plus en Limousin en pâtissent ;"les finances ne sont pas au beau fixe mais la grosse partie des frais, c'est la masse salariale. On profite de la prise en charge du chômage partiel depuis le confinement, ce qui amortit le choc. Pour l'instant, on sait qu'on passera l'année. On verra l'an prochain comment on pourra améliorer les choses. " Cédric Boschage espère ainsi pouvoir bénéficier du plan d'aide de deux milliards d'euros annoncé par le Premier ministre. Mais face au nombre d'associations, de structures et de théâtre en difficulté, il ne se fait guère d'illusions.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess