Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

L'association du Nouveau Théâtre de Beaulieu au bord de l'asphyxie à Saint -Étienne

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Le torchon brûle t’il entre la mairie et l’association du Nouveau Théâtre de Beaulieu ?

Les dirigeants président et trésorier tirent la sonnette d’alarme
Les dirigeants président et trésorier tirent la sonnette d’alarme © Radio France - Yves Renaud

Saint-Étienne, France

Les dirigeants de l’association surpris que leur demande de subvention n’apparaisse pas dans l’ordre du jour du prochain conseil municipal de Saint-Etienne lundi soir ont décidé de tirer la sonnette d’alarme. 

Selon eux depuis plusieurs années maintenant, la municipalité stéphanoise réduit volontairement sa contribution au fonctionnement de l’association en risquant de mettre son existence en péril.  

On continue a faire des choses, mais petit à petit, on est pris à la gorge, comme un lacet qui se serre progressivement. Du coté de la mairie, nous entendons des mensonges concernant notre fonctionnement. On est vraiment dans un dialogue de sourds . Pierre Marie DUGAS le trésorier de l association Nouveau Théâtre de Beaulieu      

L'association Nouveau Théâtre de Beaulieu intervient dans les quartiers sud est de Saint-Étienne sur des animations autour du cinéma et du théâtre, mis organise également des débats autour de grands thèmes  comme le vivre ensemble, les religions, la guerre d'Algérie , le Jiad  ou la Shoah

Les dirigeants parlent d’une baisse  de subvention de plus de 45%. 

Le plus étonnant dans cette affaire, c’est semble-t-il le manque de dialogue entre les deux parties qui ne permet pas de crever l’abcès  

Le courrier en date du mois de juin dernier est assez révélateur d’un véritable blocage. 

La mairie reproche en bloc :  une carence de gestion de l’association qui renouvelle d’année en année un déficit de 30 000  euros, un niveau d’activité insuffisant, des coûts de fonctionnement salariaux trop importants, pas assez d’actions spécifiques en direction des jeunes du quartier, un nombre trop faible d’adhérents et un manque d’intérêt pour la reconstruction du théâtre, détruit par un incendie criminel de juin 2017. Courrier cosigné par le département et l’état qui annonce à l’association que sa demande de subvention de 88 000 euros ne pourra donc pas aboutir. 

Des affirmations et des accusations jugées mensongères par les dirigeants de la structure qui se défendent en répondant point par points aux mises en cause de la mairie. Seulement voilà la mairie a bloqué le subventionnement et le risque maintenant, c’est de ne plus pouvoir payer les salaires des 3 employés permanents de la structure. 

Difficile de déterminer qui a tort et qui a raison dans cette histoire, mais le minimum c’est de pouvoir en parler et d’essayer de désamorcer la situation. 

La mairie a le droit d’avoir des exigences sur l’utilisation des crédits qu’elle dispense, mais l’association a aussi le droit de savoir ce que la mairie attend d'elle en échange pour tenter d’y répondre au mieux . 

Nous avons essayé nous aussi d’en savoir plus auprès de la mairie qui n’a pas souhaité nous répondre. 

Choix de la station

France Bleu