Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture - Loisirs
Dossier : Les Bonnes Ondes

L'association Panoramic enmène le cinéma dans les campagnes

-
Par , France Bleu Auxerre

Depuis plus de vingt ans, l’association Panoramic organisent des séances de cinéma itinérant dans les petites communes icaunaises et gère la salle de Saint-Julien-du-Sault, aménagée comme un vrai cinéma. Un dispositif unique dans l’Yonne.

Le cinéma de Saint-Julien-du-Sault, une commune de 2000 habitants dans le nord de l'Yonne.
Le cinéma de Saint-Julien-du-Sault, une commune de 2000 habitants dans le nord de l'Yonne. © Radio France - Elisa Brinai

Saint-Julien-du-Sault, France

Pas toujours facile d'aller au cinéma quand on habite une petite commune en milieu rural. Dans l'Yonne, l'association Panoramic amène depuis plus de vingt-ans le septième art dans les villages en organisant des séances itinérantes. Elle gère aussi la salle de Saint-Julien-du-Sault, aménagée comme un vrai cinéma. Des milliers de spectateurs s’y pressent chaque année.

Promener un projecteur de village en village

Depuis plus de 20 ans, les membres de l'association Panoramic sillonent les villages de l’Yonne mais aussi de la Côte d’Or avec du matériel professionnel de projection : projecteur, enceintes, tables de mixage… Yves, un auxerrois passionné de cinéma s’est fait embaucher comme projectionniste. Il est devenu un passionné du cinéma itinérant :

On part avec la camionnette et on s’installe dans les salles des fêtes. C’est une super idée d’emmener le cinéma partout où il n’est pas.

- Yves, projectionniste chez Panoramic

Alors que les grosses bobines de films ont disparues, remplacées par les disques durs, le travail d’Yves consiste surtout à installer tout le matériel et à surveiller la séance « au cas où, il y ait un problème informatique ». Le circuit du cinéma itinérant passe tous les quinze jours par Ancy-le-Franc, Bonnard, Chablis, Champignelles, Coullanges-la-Vineuse, Druyes-les-belles-fontaines, Saint-Amand-en-Puisaye, Venarey-les-laumes, Villeneuve l'archevèque et Villeneuve-sur-Yonne.

Des films diffusés cinq semaines après leur sortie

Le reste du temps, Yves s’occupe de la programmation avec les autres membres de l’association Panoramic : « on essaie de faire une sélection éclectiques, avec des films familiaux et d’autres plus exigeants », explique-t-il.

Yves, projectionniste et Bruno Petit, vice-président de l'association Panoramic, dans la salle de projection à Saint-Julien-du-Sault. - Radio France
Yves, projectionniste et Bruno Petit, vice-président de l'association Panoramic, dans la salle de projection à Saint-Julien-du-Sault. © Radio France - Elisa Brinai

Une seule règle : les films ne peuvent être projetés par l’association que cinq semaines après leur sortie officielle. « Ça ne pose pas de problème, considère Bruno Petit, vice-président chez Panoramic, car on arrive à tous les avoirs et puis pour ceux qui restent longtemps à l’affiche, comme Lalaland, on parvient à les diffuser en même temps que les multiplexes. »

Le succès du petit cinéma de Saint-Julien-du-Sault

Panoramic gère aussi la salle de cinéma de Saint-Julien-du-Sault, une commune de 2000 habitants, située à vingt-cinq kilomètres au sud de Sens.

La salle a été refaite en 2011 et n’a rien à envier aux complexes de cinéma des grandes villes : 173 places sur des rangées de fauteuils molletonnés, lumière tamisée, grand écran et son de qualité 5.1. La mairie qui a financé les travaux n’a pas lésiné sur les moyens et a même investi plusieurs dizaine de milliers d’euros dans un projecteur numérique.

Résultat : le public se presse aux séances organisées tous les dimanches à 17 ou 18 heures. L’entrée coûte 5,50 euros et en plus de croiser des têtes que l’on connait, on se sent « comme dans un vrai cinéma », se réjouit Claire. « On est fier car ça fait connaître notre commune. Les habitants des environs viennent souvent », renchérit Manu.

Ça nous évite de faire quarante minutes de route pour aller au cinéma à Auxerre ou à Sens.

- Laurent, spectateur au cinéma de Saint-Julien-du-Sault

L’année dernière le petit cinéma de Saint-Julien a réuni 3900 spectateurs. Panoramic a encore des projets : déposer un dossier auprès du CNC pour faire agréer l’endroit comme une « salle fixe » : « cela nous permettra d’avoir les films plus rapidement », explique Bruno Petit. Le vice-président de l’association voudrait aussi développer des projections-spectacles « avec un petit show entre les bandes annonces et le film, comme à l’époque de ‘la dernière séance’ ! ».

Le programme du cinéma de Saint-Julien-du-Sault, ici.

     - Radio France
© Radio France -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu