Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : l'Aude vous invite à visiter ses monuments via des applications mobiles

-
Par , France Bleu Roussillon

Depuis trois ans, le département de l'Aude propose aux touristes et aux locaux de découvrir son patrimoine à l'aide de deux applications mobiles : Pays Cathare Le Guide, et Castrum Le Jeu. Depuis le début de la pandémie, le nombre de téléchargements augmente.

Le château de Villerouge-Termenès fait partie des 20 sites répertoriés dans ces deux applications.
Le château de Villerouge-Termenès fait partie des 20 sites répertoriés dans ces deux applications. © Maxppp - Guillaume Bonnefont

C'est une autre façon de visiter l'Aude. "C'est comme si vous étiez accompagnés d'une personne humaine", remarque Hervé Baro, vice-président du conseil départemental, invité de la nouvelle éco, ce mardi sur France Bleu Roussillon. Les deux applications développées depuis trois ans par le département de l'Aude permettent de visiter des châteaux ou des abbayes. Une vingtaine de sites sont répertoriés. 

La première application, Pays Cathare Le Guide, permet des visites avec commentaires et informations. La seconde application, Castrum Le Jeu, s'adresse à un public plus jeune ou familial pour une approche ludique des monuments. 

Des applis comme solution face au Covid ?

Depuis l'apparition du coronavirus, les deux applications du département de l'Aude sont davantage téléchargées. "Ça permet d'éviter les contacts avec d'éventuels guides papiers", explique le vice-président du conseil départemental Hervé Baro. 

L'an dernier, les applications ont été téléchargées à 60.000 reprises. "Même pendant l'hiver, avec 6.000 téléchargements", se réjouit Hervé Baro. 

Certains commencent à préparer leurs sorties estivales depuis chez eux, en téléchargeant les applications - Hervé Baro, vice-président du conseil départemental de l'Aude

Ces applications sont un coup de pouce pour les monuments de l'Aude, en temps d'épidémie. "Mais elles ne remplacent pas la qualité de la visite sur site", conclut le vice-président.

L'interview d'Hervé Baro est à réécouter ici

Participez à la consultation #MaSolution

Vous avez repéré ou imaginé une solution pour améliorer le quotidien autour de chez vous ? Vous avez identifié des besoins locaux et vous avez des idées pour y répondre ?

Avec "Ma solution", France Bleu vous donne la parole : partagez votre expérience, signalez les initiatives les plus utiles, faites vos propositions et donnez votre avis sur celles des autres. La solution, c’est vous !

Pour afficher ce contenu Make org, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix
Choix de la station

À venir dansDanssecondess