Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

L'aventure des "pionnières" du football féminin à Reims sur grand écran

mercredi 18 avril 2018 à 11:15 Par Sophie Constanzer et Aurélie Jacquand, France Bleu Champagne-Ardenne

Le film "Comme des garçons" s'inspire de l'histoire des footballeuses rémoises, qui ont créé la première équipe féminine de football de France en 1968, non sans essuyer les critiques machistes. Des anciennes ont rencontré l'équipe du film mardi.

L'équipe du film a rencontré mardi des anciennes joueuses du Stade de Reims.
L'équipe du film a rencontré mardi des anciennes joueuses du Stade de Reims. © Radio France - Sophie Constanzer

Reims, France

"Il ne peut pas y avoir de féminin à footballeur"... Certes, c'est dans le film "Comme des garçons" que le président de la Fédération française de football prononce ces mots, mais cela traduit l'ambiance qui régnait en 1968 à la création de la première équipe féminine de France, à Reims. Ghislaine Souëf-Royer en faisait partie, elle était gardienne et n'avait que 15 ans à l'époque : "J'ai deux frères aînés et j'avais un terrain de foot à 50 mètres de chez moi, donc je les suivais partout et je servais de ramasseuse de balles"

Pour elle comme pour ses coéquipières, tout commence par une petite annonce passée dans le journal l'Union. Le journaliste Pierre Joffroy recherche des filles qui veulent jouer au foot afin d'organiser un match pour la kermesse annuelle du journal. "C'est un copain de mes frères qui m'a emmené pour m'inscrire, parce que j'étais timide", se souvient Ghislaine Souëf-Royer, alias Gigi. L'aventure démarre et les critiques ne tardent pas : "Ce n'était pas toujours sympathique mais vous savez quand vous avez 15 ans... _Moi je venais jouer au foot un point c'est tout. Que les gens aiment ou pas, ça m'était égal_".

Ghislaine Souëf-Royer, invitée de 7h45

Une comédie-romantique, pas un documentaire

Aucune des joueuses de l'époque n'a été consultée pour réaliser le film, et leurs prénoms ont tous été changés, seul le surnom "Mémé" existait vraiment. "Je voulais faire une fiction et créer des personnages un peu plus "abusés" que ceux de la réalité", assume le réalisateur Julien Hallard. Le rôle de l'entraîneur est endossé par le comédien Max Boublil et il confirme que "Comme des garçons" traduit l'état d'esprit machiste de l'époque : "On vient de loin, le corps médical disait que ce n'était pas bon pour la santé des femmes de jouer au foot. Se remettre dans les documentaires de l'époque, c'est flippant", dit-il. 

L'équipe du film a rencontré pour la première fois des anciennes joueuses du Stade de Reims mardi 17 avril, au Stade Delaune à Reims. L'occasion de confronter le film aux souvenirs. Dans le film, les hommes de la fédération de foot refusent le droit aux femmes d'avoir des licences en 1969. Ghislaine Souëf-Royer confirme qu'il a fallut se battre : "On avait projeté de créer une fédération à part, avec l'Italie et c'est à ce moment-là que la fédération française a réagi et a reconnu le football féminin, en 1970". Ce n'est qu'en 1974 que le premier championnat féminin de football sera créé.

De gauche à droite : Michèle, Ghislaine et Isabelle, des "pionnières" du football français - Radio France
De gauche à droite : Michèle, Ghislaine et Isabelle, des "pionnières" du football français © Radio France - Sophie Constanzer

Une chose est sûre, les filles méritent leur surnom de "pionnières" : "En 10 ans on a fait le tour du monde, en Asie, aux Etats-Unis, au Canada, au Mexique... pour faire découvrir ce sport", explique Gigi qui en garde des souvenirs indélébiles "Et l'amitié avec mes coéquipières aussi". Isabelle arrivera dans l'équipe cinq ans après sa création et elle confirme la renommée des filles : "L'équipe était connue dans le monde entier comme une bonne équipe. _Toutes les filles qui voulaient jouer au foot à un haut niveau, venaient à Reims_".

Sophie Constanzer a rencontré les "pionnières" du football féminin

Le film "_Comme des garçons"_sortira en salles le 25 avril prochain