Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

L'église de Montigny-sur-Meuse et le circuit de Gueux seront aidés par le Loto du patrimoine

jeudi 31 mai 2018 à 10:51 Par Aurélie Jacquand, France Bleu Champagne-Ardenne

Emmanuel Macron reçoit ce jeudi à l'Elysée les représentants des 270 sites qui bénéficieront du loto du patrimoine. Parmi ces sites, l'église de Montigny-sur-Meuse (Ardennes), fermée justement parce qu'elle a besoin d'importants travaux. Le Loto pourrait lui rapporter quelques milliers d'euros.

La maire de Montigny-sur-Meuse dans l'église de la commune
La maire de Montigny-sur-Meuse dans l'église de la commune © Radio France - Alexandre Blanc

Dans la Marne, le circuit de Gueux fait lui aussi partie de la liste : en septembre prochain, un Loto du patrimoine sera organisé au profit de dizaines de monuments historiques "en péril". Ce jeu devrait rapporter 15 millions d'euros. Le ministère de la Culture a choisi 18 "sites emblématiques" dont les travaux seront intégralement pris en charge, mais au total 270 monuments ont été identifiés.

"Quelques milliers d'euros c'est déjà ça et puis ça fera parler de Montigny et c'est très bien"

Dans les Ardennes, à Montigny-sur-Meuse, l'église est fermée aux visiteurs. Alors à chaque fois que la maire de la commune tourne la clé, elle trouve du courrier glissé sous la porte : "Cette fois ce sont des touristes allemands qui demandent à pouvoir visiter", dit Brigitte Anciaux. C'est comme ça depuis cinq ans, depuis que la mairie a pris un arrêté pour fermer le bâtiment, à cause de son état : des morceaux de plafond qui menacent de tomber, des fissures, des infiltrations d'eau... "Il faudrait que l'on fasse des études de sol parce qu'a priori la nef penche en avant", ajoute Brigitte Anciaux.

Aucun travaux n'ont été faits depuis le classement de l'église en 1993, faute de revenus suffisants dans cette petite commune de 78 habitants aux 400 000 euros de budget. Maintenant, il faudrait trois millions d'euros pour tout rénover et le Loto du patrimoine n'y suffira pas, mais c'est quand même une aubaine : "On pourra peut-être au moins faire l'étude de sol", espère Brigitte Anciaux, la maire de Montigny-sur-Meuse (Ardennes), qui compte aussi sur un mécène privé ou même sur la vente de l'église à un particulier pour la rénover.

L'église de Montigny-sur-Meuse est jusque-là fermée parce qu'elle a besoin de travaux - Radio France
L'église de Montigny-sur-Meuse est jusque-là fermée parce qu'elle a besoin de travaux © Radio France - Alexandre Blanc

On attend le tirage, même si on sait qu'on ne peut pas être financé en totalité

Le toit de l'église de Montigny-sur-Meuse est totalement à refaire - Radio France
Le toit de l'église de Montigny-sur-Meuse est totalement à refaire © Radio France - Alexandre Blanc

Le circuit de Gueux compte sur 15 000 euros

Dans la Marne, le circuit de Gueux fait lui aussi partie de la liste des 270 sites recensés par le gouvernement. Ce circuit auto qui a accueilli sa dernière course de Formule 1 en 1966, avant de fermer ses portes définitivement en 1972, vit toujours grâce aux passionnés de l'association des amis du circuit de Gueux. Ce sont eux qui font régulièrement les travaux dont le lieu a besoin et notamment sur le pavillon Lambert : "C'est l'ancien poste de chronométrage, c'est de là que le départ des courses était donné et que l'arrivée était jugée", précise le président de l'association Fabrice Gomez, "On a déjà refait le vitrage du rez-de-chaussé, on est en train de finaliser l'électricité et ensuite on qttaquera le deuxième étage".

L'association a déjà dépensé 53 000 euros depuis 2007 sur ce pavillon Lambert. Grâce à ce Loto du patrimoine, elle espère recevoir environ 15 000 euros : "Ca nous permettra de faire les choses biens, grâce à des professionnels parce qu'il faut par exemple qu'on refasse le toit", explique Fabrice Gomez. Il compte sur la réunion prévue ce jeudi à l'Elysée pour en savoir plus sur les modalités d'organisation de ce Loto, mais il sait déjà que ça permettra au circuit de continuer à attirer des touristes venus du monde entier.

Fabrice Gomez, président de l'association des amis du circuit de Gueux