Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L' Elaboratoire: 20 ans au coeur de la culture rennaise

-
Par , France Bleu Armorique
Rennes, France

L'Elaboratoire est un lieu de création et de vie pour des artistes à Rennes. L'association qui a 20 ans s'est faite un nom au sein de la communauté alternative et une renommée européenne. Pour cet anniversaire, elle propose 20 jours de festivités, jusqu'au 14 mai, dans 20 lieux rennais différents.

Un robot de 7m devant l'entrée du 48, bd Villebois-Mareuil
Un robot de 7m devant l'entrée du 48, bd Villebois-Mareuil © Radio France - Brigitte Hug

A l'origine de l' Elaboratoire, il y avait quatre compagnies de théatre de rue. "Elles ont commencé à travailler, répéter ensemble. Puis elles sont devenues 5, 7, 11 compagnies", raconte Benoit Guérin, dit Roben. Le crieur de rue faisait partie de l'une d'elle. Les artistes ont alors réclamé un toit. Il y a vingt ans, la Ville leur a loué un local désaffecté, plaine de Baud, le 17 bis, avenue Chardonnet. Ce local portera le même nom que l’association : L’ Elaboratoire. "Quatre beaux murs en pierre et nous nous sommes empressés à faire une belle scène". Ces 250m2 sont répartis -aujourd'hui encore- en salles de répétition, musique, danse, plateau théatre, labo photo, cafétéria et bureaux.

L'entrée du 17 bis, avenue Chardonnet
L'entrée du 17 bis, avenue Chardonnet © Radio France - Brigitte Hug

Puis des hangars se sont libérés au bout de la rue. Un squat s’est ouvert. Dedans se sont organisés les ateliers de peinture, sculpture, mécanique, forge, soudure, menuiserie, couture, arts plastiques… Et puis en 2008, la "Villa" a brûlé. l’Elabo est relogé, par la Ville, au 48, boulevard Villebois-Mareuil. Les ateliers y sont déménagés. "Ici, c'est le lieu manuel". Impossible de manquer l'adresse aujourd'hui: un robot de sept mètres de haut, assemblage de métal et de plastique, trône devant l'entrée. Une des sculptures géantes de Georges Fortuna. "C'est chouette. Il commence à être reconnu!", sourit Melen, le porte-parole du collectif.

Visite du 48, bd Villebois-Mareuil avec Melen

Dans la cour, une des sculptures de Georges Fortuna
Dans la cour, une des sculptures de Georges Fortuna © Radio France - Brigitte Hug

L' Elabo, c'est un tremplin!

Autour de la cour, il y a les ateliers et aussi la salle d'exposition. Toute l'année, des artistes rennais profitent de l'espace pour montrer leur travail. Pour les 20 ans de l'Elabo, la vingtaine d'exposants sont tous du collectif. "C'est la diversité de l'Elaboratoire qui s'exprime ici.", souligne Jérôme. Le musicien expose aussi. "Quand je dessine, je fais plutôt de la bande dessinée. Là, j'ai détourné un panneau de signalisation.".

La salle d'exposition du 48, bd Villebois-Mareuil
La salle d'exposition du 48, bd Villebois-Mareuil © Radio France - Brigitte Hug

Peu à peu, les artistes se sont installés dans des caravanes et des camions. Désormais, ils sont entre 50 et 100 à créer et vivre ensemble. Ils travaillent dans les bâtiments et habitent à côté, sur deux terrains voisins. C'est un vrai confort pour Jérôme qui était à la rue quand il est arrivé à l'Elabo. "En tant que musicien, je me lève le matin, je bois mon café et je peux aller répéter directement. Pour un artiste, c'est la plus grande des libertés.". "L’ Elabo, c’est un tremplin, tu viens pour créer. Après, les gens partent en tournée, se professionnalisent, nous quittent.", explique Benoit Guérin. Lui est parti, puis est revenu. "J'aurais du mal à faire sans maintenenant. Je suis imprégné de ce mode de vie: échangeons, créons, faisons des choses ensemble!".

Les artistes habitent des caravanes
Les artistes habitent des caravanes © Radio France - Brigitte Hug

Benoit Gérin: "J'aurais du mal à faire sans maintenant!"

L'avenir de cette friche artistique est incertain alors que se construit un nouveau quartier Plaine de Baud. Mais l' Elabo fera tout pour rester là. D'ailleurs, il le dit dans le programme des 20 ans: "20 ans, parce que nous sommes encore là et que nous ne sommes pas prêts de partir!".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess