Culture – Loisirs

L'éléphant de la mémoire ne tombera pas dans l'oubli !

Par Anne-Claire Gauchard, France Bleu Nord mercredi 27 janvier 2016 à 20:02

L'éléphant de la mémoire dans un hangar du site minier de Wallers-Arenberg
L'éléphant de la mémoire dans un hangar du site minier de Wallers-Arenberg - Bruno Fava

La statue de l'éléphant de la mémoire a été crée en 1989 à la demande du Département du Nord pour le bicentenaire de la Révolution. A l'époque, le pachyderme avait sillonné la région. Depuis l'éléphant était un peu tombé dans l'oubli, mais une nouvelle vie se dessine pour lui au zoo de Maubeuge.

En 1989 et 1990, l'éléphant de la mémoire construit à la demande du Département du Nord pour célébrer le bicentenaire de la Révolution avait voyagé dans une trentaines de villes du Nord-Pas-de-Calais et même jusqu'à Bruxelles en Belgique et Charleville-Mézières dans les Ardennes, accueillant 900 000 visiteurs. 

A ECOUTERLa belle histoire d'Anne-Claire Gauchard

Remisé ensuite dans des hangars, il aurait pu finir en pièces détachées. Mais, si la nouvelle n'est pas encore officielle, c'est finalement le zoo de Maubeuge qui devrait le récupérer.

Cet immense éléphant fait référence à la maquette d'un autre pachyderme installé après la Révolution, place de la Bastille à Paris et dont la construction n'a jamais été achevée. Dans les Misérables, Victor Hugo y fait dormir Gavroche.

Salle de cinéma

La statue nordiste, composée d'armatures métalliques et de fibre de verre, pèse 30 tonnes et mesure 12 mètres de haut. Son plus : une petite salle de projection située à l'intérieur de l'éléphant (pendant le bicentenaire, elle retraçait l'histoire de la Révolution et ses idéaux à travers l’œil de Gavroche). On accède dans la statue par un escalier en colimaçon qui permet aussi de monter sur le palanquin. 

L'éléphant de la mémoire à Bruxelles en 1989 - Aucun(e)
L'éléphant de la mémoire à Bruxelles en 1989 - Département du Nord

Après le changement de majorité au Conseil Général en 1992, l'éléphant a été remisé dans différents hangars. Il a ensuite été hébergé sur le site minier de Wallers-Arenberg, mais sans vraiment être mis en valeur. Pour ne pas que l'éléphant finisse au cimetière, le Département cherchait ces dernières années une solution. 

Même si elle n'est pas encore officielle,  elle vient d'être trouvée  : ce sera le zoo de Maubeuge. La statue pourrait y arriver en mars.  Rien n'a encore été décidé à Maubeuge sur la façon dont l'éléphant sera utilisé. 

Partager sur :