Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'Email Plantagenêt a quitté Le Mans pour rejoindre le Louvre Abu Dhabi

-
Par , France Bleu Maine
Le Mans, France

C'est la plus belle œuvre des collections des Musées du Mans. L'Email Plantagenêt, qui date du XIIe siècle, est prêté au Louvre Abu Dhabi aux Emirats arabes unis pour une grande exposition sur les chevaliers d'Orient et d'Occident. Un transport sous haute sécurité digne d'un film d'espionnage.

L'Email Plantagenet avant d'être emballé et mis en caisse pour son départ au musée du Louvre Abu Dhabi
L'Email Plantagenet avant d'être emballé et mis en caisse pour son départ au musée du Louvre Abu Dhabi © Radio France - Christelle Caillot

Quand on dit plaque émaillée au grand public, ça n'évoque pas forcément une œuvre estimée à plusieurs millions d'euros. Et pourtant, c'est le cas pour l'Email Plantagenêt. C'est un joyau de l'art roman selon les responsables du musée du Mans. C'est même le plus grand objet de ce type à avoir été conservé du Moyen-Âge occidental. Il s'agit d'une grande plaque de cuivre qui ornait le tombeau de Geoffroy le Bel dans la cathédrale du Mans. Une pièce unique qui vient de quitter Le Mans pour le Louvre Abu Dhabi, aux Emirats arabes unis. L'exposition va durer trois mois et l'œuvre doit revenir au Mans début juin.

L'Email juste avant son départ du Mans
L'Email juste avant son départ du Mans © Radio France - Christelle Caillot

Un transport digne d'un James Bond

Cette pièce unique au monde est estimée à plusieurs millions d'euros, donc forcément dès qu'on la touche, il faut faire très attention. Les Musées du Mans ont d'ailleurs fait appel à une entreprise spécialisée pour ce trajet. Il a fallu tout d'abord la décrocher du mur du musée du carré Plantagenet. "Pas facile, car cette plaque de cuivre ornée d'émail mesure 23 par 33 centimètres et pèse 6 kilos", explique Alice Gandin, la directrice des musées du Mans. "L'œuvre est ensuite emballée dans du papier de soie puis placée dans une caisse en bois avec trois couches de protection. Il faut bien sûr éviter les chocs et éviter les différences de températures. Il faut aussi faire attention au niveau d'humidité." 

La caisse dans laquelle est transportée l'œuvre avec 3 couches de protection
La caisse dans laquelle est transportée l'œuvre avec 3 couches de protection © Radio France - Christelle Caillot

Je vais la surveiller plus que mon sac à main !

"L'œuvre vient de quitter Le Mans par camion et prendra ensuite l'avion en soute, poursuit Alice Gandin, la directrice des Musées du Mans. Quand nous arriverons au Louvre Abu Dhabi, il faudra laisser la caisse au repos pendant au moins 48 heures pour éviter les chocs thermiques et la condensation. L'œuvre sera ensuite sortie et fixée au mur. Et je ferai ce que l'on appelle le constat d'état pour m'assurer qu'il n'y a pas eu de dégradation. Je fais le trajet avec la pièce et effectivement je pense que j'aurai toujours les yeux sur la caisse. C'est effectivement plus précieux que notre sac à main ! "

Les musées du Mans assurent une dizaine de prêts par an à des musées en France et en Europe.

La caisse fermée avec l'Email à l'intérieur
La caisse fermée avec l'Email à l'intérieur © Radio France - Christelle Caillot
Choix de la station

À venir dansDanssecondess