Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

"L'enfant retrouvé" de la photo de Saint-Lô est décédé

mercredi 29 novembre 2017 à 17:12 Par Benoît Martin, France Bleu Cotentin et France Bleu

Il avait été pris en photo en 1944, enfant anonyme perdu dans les ruines de Saint-Lô libérée par les Américains. 70 ans plus tard, cet enfant avait été identifié. Il s'appelait Max Robin. Il vient de décéder à l'âge de 86 ans.

Max Robin, honoré à l'occasion du 70e anniversaire de la libération de Saint-Lô en 2014.
Max Robin, honoré à l'occasion du 70e anniversaire de la libération de Saint-Lô en 2014. © Radio France -

La photo fait partie des clichés marquants de la bataille de Normandie : deux enfants de dos, bras dessus, bras dessous, au coeur d'un enchevêtrement de ruines, regardent passer des véhicules de l'armée américaine.

Cette photo était un acte de propagande de l'armée US, prise en août 1944 à la demande de soldats américains du Signal Corps (en charge des télécommunications et des prises de vue).

Ce jour-là, ils avaient croisé deux enfants à la recherche de leur père. Un père dont ils apprendront plus tard qu'il avait été exécuté par les Allemands deux mois plus tôt, en tant que résistant.

Une icône de la libération de Saint-Lô

Ce n'est qu'au début de l'année 2014 que la famille des deux enfants pris en photo à l'époque se manifeste auprès de la mairie de Saint-Lô pour identifier les deux frères, Max et Jean Robin. Max Robin désormais âgé de 83 ans fera partie des invités d'honneur des festivités du 70e anniversaire de la libération de Saint-Lô le 18 juillet 2014.

Le maire de la ville, François Brière, lui avait alors remis le diplôme de citoyen d'honneur de Saint-Lô. François Brière qui dans un communiqué souligne aujourd'hui que Max Robin était "un symbole de cette jeunesse qui reconstruira Saint-Lô, une icône de la libération".

Deux enfants dans les ruines de Saint-Lô en 1944 - Aucun(e)
Deux enfants dans les ruines de Saint-Lô en 1944 -