Culture – Loisirs

L'équipe de la série "Un village français" raconte son Limousin

Par Jérôme Ostermann, France Bleu Limousin lundi 1 août 2016 à 16:14

Au lieu dit La Varache près d'Eymoutiers, l'un des lieux de tournage du maquis
Au lieu dit La Varache près d'Eymoutiers, l'un des lieux de tournage du maquis © Radio France - Jérôme Ostermann

Toute cette semaine, nous nous intéressons à la série télé "Un village français" dont les extérieurs sont tournés depuis huit ans sur notre territoire. Dans ce premier épisode, des membres de l'équipe, nous raconte "leur" Limousin. Une véritable déclaration d'amour !

Dans un an, ce sera terminé. L'équipe de la série "Un village français" viendra une dernière fois pour filmer les ultimes épisodes. Un moment forcément particulier. Ils forment aujourd'hui une grande famille. Des couples se sont d'ailleurs formés sur le tournage. Nombre d'entre eux se sont aussi attachés à une région qui a su les accueillir. Notamment les acteurs comme Thierry Godard alias Raymond Schwartz, le patron de la scierie :"Je suis berrichon donc je connaissais déjà le Limousin. J'ai d'ailleurs un petit terrain inconstructible près du lac de Vassivières, pour me reposer, même si je n'y vais pas souvent. Sinon, mon Limousin, ce sont tous ces lieux de tournage, comme le pont de Chauverne en Creuse, où le lieu dit où nous nous trouvons, La Varache près d'Eymoutiers (l'un des lieux de tournage du maquis). Des lieux qui ont maintenant une résonance pour moi, et qui n'ont plus rien d'anecdotique."

Des acteurs marqués par de nombreux lieux de tournage comme le pont de Chauverne

Maxime Lefèvre vient de Paris. D'abord régisseur, il est aussi figurant maquisard depuis plusieurs saisons. Si il aime le Limousin dans son ensemble, le lieu dit La Varache est pour lui un endroit particulier :"On y a passé trois semaines jours et nuits en figuration, à tourner tous les jours. On a vraiment pris nos quartiers ici. On s'y sentait super bien. Mais le pays en général nous plait beaucoup et nous le rend bien. Il me plait beaucoup parce qu’on s'y sent bien,  et que ça me change de ma vie à Paris. Et que j'aime la nature. En plus, en peu de route, on peut voir des paysages très différents."

Le pont de Chauverne est l'un des lieux marquants pour la série et les acteurs - Aucun(e)
Le pont de Chauverne est l'un des lieux marquants pour la série et les acteurs - © Pôle cinéma Limousin-William Windrestin

La véritable déclaration d'amour du cuisinier de l'équipe au Limousin

Mais celui qui parle le mieux du Limousin est périgourdin. C'est le chef cuisinier de l'équipe, Patrick Figueras :"Mon Limousin à moi, c'est d'abord ces fantastiques paysages verts. C'est un paysage à part le Limousin. Et quand on vient l'hiver et qu'il pleut, c'est aussi très jolie. Ces maisons basses dans lesquels il y a eu des gens qui travaillaient. Je trouve ça sublime. Et puis ensuite, ce sont les gens du Limousin. Les vrais gens du Limousin qu'on trouve dans les petits villages. Ce sont des gens qui ont une constance, une vraie intelligence. Pas une intelligence de bobo mais une vraie intelligence, celle des gens de la terre. Même au delà du filet de bœuf du Limousin, je trouve que ça, c'est quelque chose d'extraordinaire". Venant d'un périgourdin, ce compliment vaut de l'or !

Mais sa déclaration d'amour ne s'arrête pas là :"Et ces vieilles villes, le vieux Eymoutiers, le vieux Limoges... Il y a beaucoup moins de touristes. Ils vont tous s'empaler là bas au bord de la Méditerranée ou au Cap Ferret alors que là, il y a tout ! On peut même pécher la truite. En Dordogne, il y a longtemps qu'on en pêche plus. Alors que je suis né dans mon Périgord, et que je l'adore, le Limousin, c'est vraiment une région où j'aimerai vivre." N'en jetez plus. Si un jour, Patrick Figueras a la mauvaise idée d'arrêter la cuisine, il devrait trouver facilement une place à l'office du tourisme pour faire la pub de "son" Limousin !

Partager sur :