Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'érotisme dans les civilisations préhistoriques

-
Par , , France Bleu

Sidonie Bonnec reçoit Eric Pincas, rédacteur en chef du magazine Historia, pour évoquer nos ancêtres de la préhistoire. A quoi ressemblaient-ils ? Quelle était la place de la femme dans les civilisations préhistoriques ? Quel était le rôle de la sexualité ?

Dans Minute Papillon !, Sidonie Bonnec et son invité du jour font voler en éclats nos certitudes sur nos ancêtres de la Préhistoire. Eric Pincas est rédacteur en chef du magazine Historia et auteur du livre "La Préhistoire, vérités et légendes" aux éditions Perrin. Il va à contre-courant de quelques idées reçues.

L'érotisme dans les civilisations préhistoriques

Dans les grottes, on retrouve bon nombre de gravures ou de peintures qui semblent avoir une dimension érotisante.

"On a par exemple dénombré à peu près 200 représentations féminines avec des vulves" indique Eric Pincas, qui précise qu'on retrouve également 73 représentations de phallus dont une vingtaine en érection. C'est un signe que la sexualité occupait une place centrale dans les civilisations préhistoriques, avec probablement une dimension rituelle. 

Si la sexualité occupait un rôle important, la naissance de l'enfant devait être un signe d'espoir. Les tribus sont alors des groupes d'individus réduits et beaucoup d'enfants mouraient en bas âge. Pire, pour assurer la pérennité du clan, il fallait avoir à peu près autant de filles que de garçons.

Le pouvoir de fertilité et d'enfantement des femmes leur donnait donc probablement un statut à part dans le groupe.

Le rôle central de la femme dans la tribu

En étudiant l'usure des os des fossiles, on arrive à retranscrire les activités de nos ancêtres. De la même façon, l'analyse ADN nous permet d'identifier le sexe des squelettes avec certitude. On peut donc identifier de façon plus précise les activités des femmes et des hommes de la Préhistoire.Les femmes avaient des activités artisanales, par exemple de tressage, de cordage et de vannerie. On sait aussi qu'elles fabriquaient des farines il y a déjà 23 000 ans. Contrairement à une idée reçue, les femmes travaillaient et avaient un rôle central dans la survie du groupe.

Il faut oublier l'idée de la femme qu'on tire par les cheveux

D'après Eric Pincas, cette image est véhiculée par des représentations comme celles données dans le film "La Guerre du feu" de Jean-Jacques Annaud. Pourtant, il semble bien que l'image de l'homme hirsute qui chasse avec son gourdin alors que la femme garde la marmaille dans la caverne soit éloignée de la réalité.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess