Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

L'Hermione face au vent normand : pourquoi le commandant décide-t-il (parfois) de changer le programme ?

L'Hermione en Normandie c'est aussi une histoire d'imprévus et de vents contraires. Après une arrivée et un départ anticipés à Cherbourg, la réplique de la frégate de La Fayette a bien failli annuler la parade prévue ce mardi 14 mai dans le canal de Caen à la mer. Le commandant du navire s'explique.

Yann Cariou, commandant de L'Hermione, lors de l'escale à Cherbourg.
Yann Cariou, commandant de L'Hermione, lors de l'escale à Cherbourg. © Radio France - Véronique Houdan

Ouistreham, France

On a bien cru que L'Hermione ne pourrait pas remonter le canal de Caen à la mer ce mardi matin comme c'était initialement prévu. La parade, annulée dans un premier temps, a finalement eu lieu et une foule de spectateurs était au rendez-vous pour admirer la réplique de la frégate de La Fayette. Le commandant du navire, Yann Cariou, doit prendre des décisions difficiles dans ces cas-là. A Cherbourg, il avait anticipé son arrivée et le départ, bousculant la soirée de feu d'artifice et autres animations prévue localement. 

"Risquer de crasher le bateau"

Yann Cariou explique les raisons de ses hésitations au micro de France Bleu Normandie. "On est très sensible au vent, s'il y a trop de vent on dérive beaucoup. Il faut mettre dans la balance la sauvegarde du bateau et les autres impératifs. L'Hermione est un navire _dangereux au-dessus de 15 nœuds de vent portuaire_. Donc c'est un risque énorme : risquer de crasher le bateau ou rentrer à tout prix." 

"Les pressions morales sur le capitaine"

Le commandant précise que le bateau construit à Rochefort, en Charente-Maritime, star des vieux gréements français, vaut 30 millions d'euros. Dans un cas comme ce mardi matin, le vent soufflait sur Ouistreham mais les spectateurs étaient déjà nombreux au lever du jour : "On appelle ça les pressions morales sur le capitaine, qui l'engagent à _prendre des risques pour faire plaisir_. C'est le rôle du capitaine de faire la part des choses. D'abord préserver le bateau, parce qu'il en est responsable, et ensuite satisfaire tout le monde sans prendre de risques démesurés."

Yann Cariou, commandant de L'Hermione