Culture – Loisirs

L'hôtel mythique La Maison Blanche de Montpellier va laisser place à des logements

Par Sylvie Duchesne, France Bleu Hérault lundi 12 décembre 2016 à 8:47

La Maison Blanche
La Maison Blanche © Radio France - Sylvie Duchesne

C'est une page qui se tourne avec la fermeture de La Maison Blanche à Montpellier. Cet hôtel trois étoiles situé avenue de la Pompignane va laisser place d'ici deux ans à 110 logements de standing.

La Maison Blanche voit le jour en 1989 à Montpellier. C'est sur un terrain de plusieurs milliers de mètres carrés en friche que Jean Pierre Casalta décide de construire un hôtel qui ne ressemble à rien de ce qui se fait jusqu'à présent. Un hôtel à l'architecture coloniale, tout blanc et entièrement en bois de deux étages.

La Maison Blanche attire très rapidement les stars

A l'époque, c'est l'écrivain et polémiste Jean Edern Hallier qui rédige le texte de présentation de la plaquette de l'hôtel.

"Les fantômes de Charlie Parker et de Louis Armstrong hantent les coursives. Balcons soutenus par les hauts et grands piliers de l'imaginaire. Soyons tous des Christophe Colomb de cette merveilleuse caravelle de bois blanc, échouée parmi les herbes montpelliéraines"

Une architecture atypique à Montpellier - Radio France
Une architecture atypique à Montpellier © Radio France - Sylvie Duchesne

L'hôtel devient rapidement une attraction. On vient y faire des photos de mariage, il sert de décor à des défilés de mode. Mais c'est Alain Delon, en tournage dans la région pour "Le retour de Casanova", qui va contribuer à le faire connaître auprès des artistes.

"Johnny Halliday est venu y dormir. Trenet, Rostropovitch ainsi que des politiques de tous les bords"

Jean Pierre Casalta

Près de 30 ans après son ouverture, l'hôtel est aujourd'hui fermé. Ses fils n'ayant pas voulu poursuivre l'aventure, Jean Pierre Casalta a donc décidé de le vendre. Après plusieurs années de négociations, c'est finalement avec le promoteur Première Pierre, basé à Lunel qu'il a réussi à s'entendre.

A la place de l'hôtel et du restaurant, ce sont 110 logements répartis dans deux bâtiments de cinq étages qui vont sortir de terre. Le parc, classé, sera respecté. Jean Pierre Casalta y gardera un pied puisqu'un de ces logements lui est réservé au dernier étage.

La première tranche de logements devrait être livrée au premier trimestre 2018. La seconde à la fin de cette même année.