Culture – Loisirs

L'Ile de France devrait accueillir 20% de tournages étrangers en plus

Par Valentine Joubin, France Bleu Paris jeudi 28 janvier 2016 à 18:48

"Hunger Games" tourné en 2014 à Ivry-sur-seine
"Hunger Games" tourné en 2014 à Ivry-sur-seine © Maxppp - Arnaud Journois

Depuis le 1er janvier 2016 le crédit d'impôt pour les films étrangers tournés en France est plus avantageux. L'Ile de France espère attirer 20% de tournages en plus.

Paris fait toujours rêver les cinéastes même après les attentats de Paris. La région Ile de France a accueilli en 2015 près de 1500 tournages (un millier dans la capitale et 500 en banlieue). Une croissance de 4% tirée essentiellement par les productions étrangères. Pour 2016, la commission du film **d’île de France table sur une hausse de 20% des tournages**, un chiffre jamais atteint depuis dix ans.

Des tournages plus longs

Ce jackpot s'il se réalise est du à une petite révolution fiscale dans le secteur du cinéma. Depuis le 1er janvier 2016, le crédit d'impôt pour les productions étrangères est passé de 20% à 30% et le plafond des dépenses de 20 à 30 millions d'euros. "Cela ne va pas forcément amener plus de tournage mais les équipes vont rester plus longtemps", annonce Olivier-René Veillon, directeur général de la commission du film d'Ile de France. C'est le cas d'une grosse production indienne,_ Belfikre, _dont le tournage s'étalera sur huit semaines au lieu d'une si le crédit d'impôt n'avait pas évolué.

Encore plus de productions 3D

Cette nouvelle fiscalité devrait aussi lever un frein pour les films en 3D qui représentent déjà la moitié des investissements étrangers dans le secteur. Mais pour faire de l'Ile de France le nouvel Hollywood, il faudrait, selon Olivier-René Veillon "supprimer totalement le plafond à l'investissement étranger dans le cinéma".