Culture – Loisirs

L'oeil du web - Cette maman voudrait plus de langue des signes pour les enfants

Par Frédérique Daurelle, France Bleu lundi 23 janvier 2017 à 18:11

Bérénice 5 ans, traduit un dessin animé en langue des signes à son frère Jules, 7 ans
Bérénice 5 ans, traduit un dessin animé en langue des signes à son frère Jules, 7 ans - capture d'écran

Une vidéo pour demander plus de programmes adaptés aux enfants sourds. Saisissant : un spot suisse de sécurité routière. Portugal : une maman terrifiée dans la voiture de son fils.

C'est l'oeil du web, une chronique à retrouver chaque matin 5h40, mais pas seulement sur France Bleu.

Des dessins animés traduits en langue des signes

C'est ce que demande cette maman, avec sa vidéo sur Facebook. Elle avait surpris un jour, une scène émouvante entre deux de ses enfants : Jules, 7 ans, regardait "Oui-Oui" à la télévision, et comme Jules est sourd, sa petite soeur Bérénice 5 ans, lui traduisait en langue des signes. La petite fait même ça très bien. Assise sur la gauche de l'écran, comme à la télé, elle prend bien garde de ne pas cacher l'image à son frère. La problème, c'est quand il n'y a rien à "signer" : Jules s'énerve un peu, et Bérénice est obligée d'expliquer, que c'est de la musique, pas du dialogue.

La vidéo date de septembre 2016, mais elle n'a été rendue publique que vendredi dernier, 20 janvier 2017. La maman, qui vit en Vendée, demande à cette occasion que plus de programmes soient accessibles aux sourds et aux malentendants. Une initiative qui a du succès : plus de 12 000 vues ce week-end. Mais pas encore de réponse des chaînes de télé !

Une campagne de sécurité routière saisissante, en Suisse

On savait que les Anglais n'avaient peur de rien, en matière de campagne pour la sécurité routière, mais ne ne se doutait pas que les Suisses étaient capables de pire. Depuis qu'elle est sortie, il y a deux ans, cette vidéo continue de faire réagir Internet. Et il y a de quoi :

La cible de ce spot, ce sont les jeunes. C'est sans doute pour ça que le cynisme y est poussé à bout.

Antonio terrorise sa mère en voiture

On est au Portugal cette fois. Antonio s'est offert un bolide, avant de proposer à sa mère d'essayer la voiture avec lui. Ça n'était pas une si bonne idée que ça : la pauvre femme hurle, impressionnée par la vitesse. "Tu vas me tuer", lui dit-elle en substance, tandis que lui s'amuse de sa panique, essaie de la calmer, mais continue d'appuyer sur l'accélérateur. La vidéo en est à plus de deux millions de vues en dix jours.