Culture – Loisirs

L'oeil du web - Des citoyens tentent de privatiser le Stade de France

Par Frédérique Daurelle, France Bleu mercredi 18 janvier 2017 à 18:13

Tous les détails de l'initiative sur le site "Stades Citoyens"
Tous les détails de l'initiative sur le site "Stades Citoyens" - capture d'écran

Ils se donnent jusqu'au 28 Février, pour réunir 25 000 personnes. Une kite-surfeuse niçoise face à un requin. Des bruitages de bouchons remixés pour la Bonne Année.

C'est l'oeil du web, une chronique à retrouver chaque matin 5h40, mais pas seulement, sur France Bleu.

Une initiative citoyenne, à la veille de la présidentielle

C'est le projet de l'association "Stades Citoyens". Dans la mouvance du "ni droite-ni gauche", une vidéo tourne en ce moment sur Internet. Son but ? Lancer un projet de démocratie participative de grande ampleur.

Si vous êtes d'accord avec ce qui est dit dans cette vidéo, vous verrez qu'on vous propose d'aller plus loin. Il s'agit de réunir tous ceux qui le souhaitent, le 22 Avril 2017 au Stade de France. On sera alors au premier tour de la présidentielle. Il sera intéressant de voir si ce projet collaboratif peut aboutir à des propositions politiques concrètes. Le Stade de France, 80 000 places. Il n'est pas évident que Stades Citoyens parvienne à le remplir. Le site se laisse donc jusqu'au 28 Février, pour savoir si on peut maintenir le rendez-vous. Ce sera le cas uniquement si 25 000 personnes s'inscrivent d'ici là. Tout se passe sur le site, des inscriptions jusqu'aux idées concernant l'organisation.

Une française face à un requin

Isabelle Fabre est niçoise. Elle nous envoie cette carte postale un peu particulière d'Australie, où il fait un temps magnifique en ce moment. Normal, c'est l'été dans l'hémisphère Sud. Isabelle fait comme si on était tous kite-surfeur, et qu'on vivait tous sur une île paradisiaque. Mais tant pis, ce qui nous intéresse, c'est de savoir comment elle a échappé à un requin. D'habitude en effet, il n'y a que des surfeurs américains pour nous raconter ça. Maintenant on a l'avis d'une française, qui s'en est fort bien sorti. Juste, sa conclusion est savoureuse de jargon de surf :

"J'ai ridé un grand blanc"

French Fuse nous souhaite la Bonne Année

Ces deux DJ français sont un peu la version franchouillarde de Daft Punk. A la place des casques, ils se cachent sous des bonnets, et derrière des lunettes de soleil. Prestation assez visuelle donc. La dernière vidéo, un remix de pubs, a fait deux millions et demi de vues sur YouTube. Ils récidivent cette fois, avec des bruitages de bouchons et de glaçons, histoire de faire festif. C'est très sympa, et le compteur tourne : on est à plus de 50 000 vues, toujours sur YouTube.