Culture – Loisirs

L'oeil du web - Grâce à Twitter, on peut suivre (aussi) les manifs de jeunes

Par Frédérique Daurelle, France Bleu vendredi 25 mars 2016 à 5:30

Extrait d'une vidéo, mardi à Paris
Extrait d'une vidéo, mardi à Paris - capture d'écran

Des jeunes postent leurs vidéos sur Twitter pendant les manifestations contre le projet de loi Travail, les drônes sont les nouveaux amis des cinéastes, et une publicité pour une machine qui déplace les arbres fait un carton sur Facebook.

C'est l'oeil du web, une chronique à retrouver chaque matin 5h40 sur France Bleu.

Twitter, un bon outil pour suivre les manifestations de lycéens

C'est ce que l'on a pu constater hier. Une vidéo notamment est très reprise. C'est celle d'un jeune, que les CRS tentent de relever mardi matin, pendant le blocus du lycée Henri Bergson, dans le 19eme arrondissement de Paris. Elle a même été postée sur You Tube :

La police des polices a ouvert une enquête. Cela dit, il y a eu aussi des violences à la mi-journée du coté des manifestants parisiens. En marge du cortège, des individus cagoulés lancent des projectiles de toutes sortes sur les forces de l'ordre. On le voit clairement sur ces images, twittées par un jeune internaute :

Et puis, plus léger, le slogan du jour, filmé dans le métro :

Belles images pour rêver : deux nouvelles vidéos vues du ciel

Elles ont toutes les deux été filmées par des cinéastes, qui ont utilisé des drônes. Le résultat est vraiment réussi. Voici la première qui nous fait faire le tour de Paris :

Et la seconde, qui nous parle du Monde. Son réalisateur a tourné pendant sept mois, dans douze pays. N'oubliez pas de regarder en plein écran !

Facebook support publicitaire

Une marque canadienne de machines de jardinage vient de le constater. Pour vendre son dernier véhicule capable de déplacer des arbres, sans leur arracher les racines, Dutchmann Industries avait posté cette vidéo sur You Tube :

Une vidéo qui n'a été vue que 2000 fois en près de trois ans. En revanche, il a suffi de trois jours pour Facebook pour que cette publicité explose les compteurs : plus de 4 millions de vues. Même si certains commentaires sont un peu sceptiques.