Culture – Loisirs

L'oeil du web : immersion au sein de la police québécoise

Par Emma Sarango, France Bleu jeudi 6 octobre 2016 à 5:30 Mis à jour le jeudi 6 octobre 2016 à 9:51

Les images nous guident au fur et à mesure du "test"
Les images nous guident au fur et à mesure du "test" - Capture d'écran

Un jeu interactif pour partir en patrouille avec la police québécoise. Découvrir Versailles depuis le ciel. Attention au virus qui infecte l'application Messenger de Facebook.

C'est l’œil du web, une chronique à retrouver chaque matin sur France Bleu à 5h10.

Mettez- vous dans la peau d'un policier

La sûreté du Quebec, l'équivalent de notre police nationale, vient de créer un jeu interactif qui permet aux internautes de vivre les interventions des agents au plus près. Patrouilles, violence conjugale, faux appels : les mises en situation sont assez réussies et se rapprochent de la réalité. Pendant le déroulement de l'opération, l'internaute doit répondre à des questions sur les actions que le policier doit faire ou pas. L'objectif est de faire un sans-faute et d'obtenir ainsi le badge de policier.

L'internaute interroge un suspect dans un hall d'immeuble - Aucun(e)
L'internaute interroge un suspect dans un hall d'immeuble

Versailles vue du ciel

Un film de cinq minutes, créé par la Ville de Versailles, montre de magnifiques images aériennes de l'ancienne demeure de Louis XIV. Une initiative pour mettre en valeur le palais royal. Les détails de la façade du château, les jardins de le Nôtre... mais pas seulement : la première ville-jardin du monde sous tous ses angles.

Un coup de communication réussi puisque la vidéo a dépassé les 90 000 vues. Et du même coup, un peu de promotion pour le duo électro pop versaillais Saint-Michel qui réalise la bande originale.

Mise en garde pour tous les utilisateurs de Facebook

Depuis lundi, un virus infecte l'application Messenger. C'est un lien envoyé par un ami qui s'affiche avec : votre prénom, le mot "vidéo" et votre photo de profil comme image d'illustration. En cliquant, on vous propose de télécharger une extension nommée "Eko". Facebook ne donne pas de chiffre mais le nombre de victimes doit être assez important puisque le ministère français de l'Intérieur a publié un avertissement. Si vous êtes touché, pas de panique : il suffit de désinstaller l'application dans vos paramètres.

Partager sur :