Culture – Loisirs

L’œil du web - L’Islande teste des passages piétons 3D pour faire ralentir les automobilistes

Par Marine Laugénie, France Bleu jeudi 28 septembre 2017 à 18:43

Le trompe l’œil est parfait et les automobilistes lèvent le pied
Le trompe l’œil est parfait et les automobilistes lèvent le pied - Capture d'écran YouTube

L'idée géniale de la sécurité routière islandaise : des passages piétons en 3D. A Porto Rico, la maire de la capitale lance un appel à l'aide déchirant. Bagarre générale au parlement ougandais.

C'est l’œil du web, une chronique à lire et à écouter chaque jour sur France Bleu.

Pour votre sécurité, l'Islande invente le passage piéton en 3D !

L'idée est toute simple mais terriblement efficace. A la demande de la sécurité routière du pays, des artistes de street art ont peint sur le sol des passages piétons en trois dimensions. Le résultat est bluffant.

Jouant avec les ombres et la perspective, ces passages d'une nouveau genre donnent l'impression de léviter au dessus du sol. En arrivant, les automobilistes sont obligés de ralentir. Un trompe l’œil parfait et qui peut sauver des vies. En tout cas sur Twitter, le concept séduit :

et on trouve aussi quelques détournements ;-)

Porto Rico : l'appel à l'aide de la maire de la capitale après le passage de l'ouragan Maria

Carmen Yulin Cruz a éclaté en sanglot en direct à la télévision. L'île américaine est dévastée et, selon l'élue, la population est en danger de mort. La plupart des 3,5 millions d'habitants n'ont plus d'eau, ni électricité, ni carburant.

L'aide doit arriver maintenant, pas demain, pas plus tard, maintenant. Je ne sais pas comment le crier, le hurler ou en parler. C'est le moment d'agir.

Au cœur des critiques de la maire de San Juan : Donald Trump. Le président américain est accusé de délaisser l'île de Porto Rico. Sur place l'aide reste difficile à acheminer. Le gouverneur craint une véritable crise humanitaire.

Ouganda : bagarre générale au Parlement

Des injures, des cris, des chaises qui volent, des claques et des coups de poings... scène surréaliste au Parlement ougandais où les députés en sont venus aux mains.

Si la séance a tourné au pugilat, c'est parce que le pouvoir en place souhaite supprimer la limite d'âge pour être élu président. Une réforme qui permettrait à l'actuel chef d'Etat de se présenter pour un sixième mandat.