Culture – Loisirs

L'oeil du web - La haie d'honneur pour un prof de Côte-d'Or fait un tabac

Par Thomas Séchier et France Bleu, France Bleu mardi 20 décembre 2016 à 18:36 Mis à jour le mardi 20 décembre 2016 à 16:00

Les 700 élèves du collège Paul-Fort à Is-sur-Tille (Côte-d'Or) ovationnent leur professeur
Les 700 élèves du collège Paul-Fort à Is-sur-Tille (Côte-d'Or) ovationnent leur professeur - Capture d'écran Youtube

Un départ à la retraite qui fait rêver. Le coup de gueule d'un père de famille volé à l'hôpital. Les députés néo-zélandais sont les plus cools du monde.

C'est l'oeil du web, une chronique à retrouver chaque matin 5h40 mais pas seulement, sur France Bleu.

Un départ à la retraite qui fait le buzz

Difficile de rêver plus beau cadeau de départ.
Un prof d'EPS du collège Paul-Fort d'Is-sur-Tille (Côte-d'Or), au nord de Dijon, a reçu un adieu tout à fait exceptionnel de son établissement.
A l'initiative de la CPE, les 700 élèves lui ont réservé une haie d'honneur surprise dans le couloir qu'il empruntait pour la dernière fois.
Après 38 ans de bons et loyaux services, Alain Donnat n'a pas dit un mot. Submergé par l'émotion.
Une vidéo à revoir ci-dessous.

Et son interview est à retrouver sur le site de France Bleu Bourgogne, qui l'a joint par téléphone.
Le buzz est tel que ce mardi soir, plus de 450.000 personnes ont cliqué sur la vidéo !
On ne compte même plus les commentaires émus et élogieux qui souhaitent une bonne retraite au prof de sport préféré des Français !

La vidéo suscite une avalanche de commentaires d'élèves, d'anciens élèves ou d'anonymes ! - Aucun(e)
La vidéo suscite une avalanche de commentaires d'élèves, d'anciens élèves ou d'anonymes ! - Capture d'écran Facebook

Lettre à mon voleur

Tout le monde n'aurait peut-être pas réagi comme ça.
Un père de famille suisse qui s'est fait voler son portefeuille à l'hôpital a décidé de ne pas porter plainte... mais d'écrire une lettre ouverte sur Facebook.
Une lettre digne, sans agressivité, mais ferme.

"Vous avez eu le culot de me faire un sourire en me saluant pendant que je donnais à manger à mon enfant", accuse Tris Marymount (un pseudo, indiquent nos confrères de Franceinfo)
Car en effet, si ce père de famille se trouvait à l'hôpital de Neuchâtel, c'était pour veiller sur son bébé, né prématuré.
"_Rien ne justifie le fait de voler un père venu prendre soin de son enfan_t. (...) Vous vous êtes comporté comme un égoïste", poursuit le père de famille.
Il souhaite récupérer l'argent qui n'aura pas encore été dépensé, mais surtout un médaillon qu'il porte depuis ses 18 ans, volé lui aussi.
Une semaine après la publication du message, le voleur (ou la voleuse) ne s'est toujours pas signalé.

Les députés néo-zélandais toujours aussi décontractés

Le parlement néo-zélandais est définitivement le plus cool du monde. Il l'a prouvé à maintes reprises, exemples à l'appui fournis par le site de Franceinfo.
Cette fois, deux députés poussent à nouveau la chansonnette.
Il s'agit, rien de moins, que les deux chefs du parti Maori.
La députée donne de la voix, accompagné par le député au ukulélé.

On reconnait la cantique de Noël "Santa Baby", légèrement revisitée !
Dans cette version, les deux députés modifient les paroles :
> "Père Noël, ce soir, inscrits-toi au parti Maori,
Père Noël, ça serait bien d'avoir des maisons pour tous les sans-abris,
Et des cadeaux pour tous les enfants aussi" Une manière humoristique de prendre position dans le débat qui occupe le pays sur la réforme de la protection de l'enfance.
Mais ici, pas de polémique. Tout le parlement apprécie la performance.
La députée réussit parfaitement sa sortie, en souhaitant un "joyeux Noël !"

Il y a 3 ans, les députés néo-zélandais s'étaient déjà signalés en reprenant des chansons d'amours lancées par les spectateurs après le vote pour le mariage gay.