Infos

L'oeil du web - La viralité encouragée pour "Mois(s) sans tabac"

Par Frédérique Daurelle, France Bleu lundi 31 octobre 2016 à 18:42

L'un des slogans de la campagne anti-tabac, lancée pour ce mois de novembre
L'un des slogans de la campagne anti-tabac, lancée pour ce mois de novembre - capture d'écran

Encouragez-vous les uns les autres, message de la campagne "Moi(s) sans tabac". La vidéo qui émeut le Maroc. Les rugbymen de Perpignan en mêlée pour leur bus.

C'est l'oeil du web, une chronique à retrouver chaque matin 5h40 mais pas seulement sur France Bleu.

La campagne "Moi(s) sans tabac" compte sur la contagion du message

L'opération "Moi(s) sans tabac" débute ce Mardi 1er novembre en France. Importée du Royaume-Uni où elle a porté ses fruits, elle incite les 8 millions de fumeurs de l'hexagone à se fixer un objectif : ne plus allumer une seule cigarette pendant un mois. Pourquoi un mois ? Parce qu'on sait qu'au delà de ce délai, un fumeur a cinq fois plus de chances de s'arrêter définitivement. Au délà des mesures incitatives, sur le remboursement des substituts nicotiniques par exemple, la campagne développe un axe fort sur Internet. Il y a notamment un site dédié, où vous pouvez vous inscrire, en tant que fumeur qui décide d'arrêter, ou pour soutenir un proche. Et si vous hésitez encore, trois vidéos vous expliquent l'intérêt de sauter le pas. Dans la première, on voit un homme faire le signe "7" à un autre, comprenez "J'en suis à sept jours sans tabac".

Dans les deux autres vidéos, deux personnages de "Plus belle la vie", l'émission populaire de France 3, participent à l'opération. Stephane, parce qu'il a décidé d'arrêter, et sa fille Zoé, pour l'accompagner.

"Encouragez-vous, les uns les autres"

C'est le message de cette campagne. Le ministère de la Santé compte sur sa viralité, et donc aussi sur les réseaux sociaux, pour faire baisser le tabagisme en France. Plusieurs pages Facebook ont été crées, avec des "trucs" pour tenir, des contacts de tabacologues, des méthodes qui marchent. Si c'est ce genre d'informations que vous cherchez, tout est sur "tabac-info-service.fr", ou sur Facebook, page "Moi(s) sans tabac".

Au Maroc, la vidéo de la colère

Elle date de vendredi dernier (28 octobre). Un homme a filmé la benne à ordures qui écrase en pleine nuit un vendeur de poissons. Des images de très mauvaise qualité, mais qui vont provoquer à juste titre la colère des marocains. Plusieurs milliers d'entre eux ont manifesté dimanche, pour l'enterrement de la victime. Ce poissonnier avait juste tenté de s'opposer à la destruction de sa marchandise, un geste qu'il a payé de sa vie.

Le gouvernement marocain promet de faire la lumière sur ce qui s'est passé. Une enquête est en cours, appuyée par le roi Mohamed VI, qui "ne veut pas que ce genre d'accident se reproduise".

Décrassage improvisé pour les rugbymen de Perpignan

Les joueurs de Pro D2 de l'USAP se sont illustrés ce week-end, pas sur le terrain, mais sur une aire d'autoroute. De retour de match nul à Angoulême, ils ont dû descendre de leur car, tombé en panne entre Bordeaux et Toulouse. Malgré l'heure tardive (trois heures du matin), ils se sont même lancés dans une mêlée improvisée pour pousser le bus, qui a pu repartir. Comme quoi, même en cas de pépin, on garde le sens de l'humour et l'esprit d'équipe, dans le rugby.

Partager sur :