Culture – Loisirs

L'oeil du web - Le gouvernement part en guerre contre le sexisme

Par Frédérique Daurelle, France Bleu jeudi 8 septembre 2016 à 18:50 Mis à jour le vendredi 9 septembre 2016 à 10:00

Un des marqueurs de la campagne lancée Jeudi 8 septembre par le ministère des Droits des Femmes
Un des marqueurs de la campagne lancée Jeudi 8 septembre par le ministère des Droits des Femmes - capture d'écran

Une plateforme sur Internet, contre le sexisme. Appel sur Facebook pour trouver du travail à un SDF à Bayonne. Un oiseau prend l'escalator.

C'est l'oeil du web, une chronique à retrouver chaque matin 5h40 mais pas seulement, sur France Bleu.

La campagne du gouvernement contre le sexisme

"Sexisme, pas notre genre", c'est le slogan de la campagne lancée par Laurence Rossignol, ministre des Droits des Femmes. Il s'agit de lutter, avec le soutien de Julie Gayet, contre les clichés et les préjugés, le harcèlement de rue et les écarts de traitement Femme-Homme. L'objectif est de changer les mentalités, même si c'est un objectif à long terme. Sur la plateforme numérique, les associations pourront déposer leurs initiatives, et décrocher ainsi le label de la campagne. Et pour ceux qui pensent qu'il n'y a pas de problème de sexisme en France, il y a cette vidéo sous forme de quizz, mené dans la rue :

Autre sujet de préoccupation, les publicités sexistes. Mister JDay, un YouTubeur, en a compilé une bonne vingtaine dans une vidéo. Histoire de dire qu'on revient de loin, mais qu'il y a encore un peu de boulot, pour que les femmes ne soient plus considérées comme des objets, des bonnes à tout faire, ou de jolies écervelées vénales.

Appel Facebook pour trouver du travail à un sans-abri à Bayonne

C'est une jeune femme qui a eu l'idée de cet appel, après avoir croisé "ce Monsieur" sur sa route. Après discussion, elle l'a pris en photo avec la pancarte qui lui sert de CV. Le message, posté mercredi matin, a déjà été partagé plus de 80 000 fois !

L' instant poétique du jour : un oiseau prend l'escalator

On ne sait pas où ça se passe, sans doute un couloir de gare ou d'aéroport. Seul voyageur, un oiseau s'est posé sur la rampe de cet escalator, et il s'en sert comme d'une remontée mécanique. Chacun ses voyages !