Culture – Loisirs

L'oeil du web - Le succès de Virtual Regatta

Par Frédérique Daurelle, France Bleu jeudi 10 novembre 2016 à 18:33

La page d'accueil du site de la course en ligne qui suit le Vendée Globe, "Virtual Regatta"
La page d'accueil du site de la course en ligne qui suit le Vendée Globe, "Virtual Regatta" - capture d'écran

350 000 "marins d'Internet" participent à la version en ligne du Vendée Globe. Une bonne action déguisée en pub sur Facebook. Et une ballade à vélo qui tombe à l'eau.

C'est l'oeil du web, une chronique à retrouver chaque matin 5h40 mais pas seulement, sur France Bleu.

Virtual Regatta, ou comment faire le Vendée Globe de son salon

Le Vendée Globe est parti dimanche 6 Novembre, des Sables d'Olonne, en Vendée. 29 "vrais" skippers y participent. On précise "vrais", parce que pendant que ceux-là tirent des bords et se demandent comment ils vont organiser leurs nuits, 350 000 marins amateurs ont décidé de faire la course eux aussi, mais sur Internet. Ils sont inscrits sur Virtual Regatta, une course en ligne qui suit le parcours du tour du monde à la voile. Chacun d'eux s'est choisi un bateau, et l'objectif c'est de le manoeuvrer comme s'il était en situation réelle. Le site est très clair. Il y a notamment un tutoriel pour lever l'ancre. Et ensuite, vous trouverez toutes sortes de conseils, dans les résumés de course par exemple :

Comment aborder l'île de Madère par exemple, par l'intérieur ou l'extérieur? On trouve la réponse dans ce genre de vidéos, et bien d'autres sur YouTube. Parce que cette course est plus une affaire de marin que d'informatique. Il faut manoeuvrer en fonction des vents, pour aller le plus vite possible, mais sans chavirer. Mais pas de panique, l'important la première fois, n'est pas de finir la course en tête. Il y a tous les niveaux parmi les 350 000 concurrents, même des scolaires, des enfants s'y sont mis. Bref, n'ayez pas peur, jetez-vous à l'eau, on peut encore s'inscrire. Comme les vrais concurrents qui reviennent aux Sables d'Olonne pour mieux repartir.

Une marque de jus de fruits fait du charity business sur Facebook

La vidéo est très sympa, elle est assez partagée sur Facebook, et c'est pour une bonne action. Mais ne nous leurrons pas, c'est aussi pour faire parler d'elle en positif, que Innocent lance cette année encore son opération "petits bonnets". Si vous voulez participer, il va falloir vous mettre (ou vous remettre) au tricot.

Innocent recrute des tricoteurs de petits bonnets pour ses petites bouteilles de smoothies. C'est très mignon, mais surtout c'est utile. Pour chaque bonnet, la marque s'engage à verser 20 centimes aux petits frères des pauvres, pour soutenir les personnes agées isolées. Pas besoin de remplir un formulaire, nous dit la vidéo, il suffit d'envoyer vos bonnets à l'adresse suivante : "Petits bonnets" Les petits frères des Pauvres 64 avenue Parmentier 75011 PARIS

A bicyclette

L'histoire de ces deux tourtereaux aurait pu être belle, mais malheureusement elle ne les mènera pas très loin. La jeune fille a pris place sur le vélo en amazone, sur le porte-bagage, et son ami a simplement oublié ce détail, en enfourchant son vélo. Patatras, la ballade à vélo est à l'eau ! La vidéo en revanche fait un carton : diffusée deux fois sur Facebook, elle en est à 40 millions de vues.