Culture – Loisirs

L'oeil du web - Les bombes pleuvent sur Alep

Par Frédérique Daurelle, France Bleu lundi 26 septembre 2016 à 18:07

Entre deux bombardements, les secouristes déblaient les décombres et recherchent les survivants
Entre deux bombardements, les secouristes déblaient les décombres et recherchent les survivants - capture d'écran

La Syrie à nouveau sous les bombes. Le buzz d'une toulousaine victime d'une agression sexiste, sur Facebook. Siffler sur deux tons, c'est possible.

C'est l'oeil du web, une chronique à retrouver chaque matin 5h40 mais pas seulement, sur France Bleu.

Il pleut des bombes sur Alep, deuxième ville de Syrie

Trois vidéos sont là pour nous le dire, sur Internet. La première a été tournée par Sky News, une chaîne de télévision britannique. Après un bombardement, les secours cherchent des survivants dans les décombres. Ils entendent pleurer un enfant, c'est une petite fille de cinq ans. On assiste donc au sauvetage de cette petite syrienne, une miraculée. Les attaques aériennes ont fait plus de 200 morts depuis vendredi.

L' enfant a alerté les secours par ses pleurs - Aucun(e)
L' enfant a alerté les secours par ses pleurs - capture d'écran

Le second document vient aussi d'un journaliste. Il avait 19 ans au début du conflit, il en a 25 aujourd'hui. Il a donc appris le métier sur le tas, ou plutôt dans les gravats de cette guerre, et nous raconte qu'il n'avait jamais vu ça.

"Ce qu'il se passe en ce moment à Alep, est l'équivalent de tous les bombardements des trois dernières années"

Enfin il y a la vidéo de Handicap International. L'ONG qui vient en aide aux mutilés de guerre, partout dans le monde, nous fait visiter les rues d'Alep dévastées, dans des images à 360 degrés. C'est à dire que l'on peut orienter la souris à droite ou à gauche de l'écran, si l'on veut sortir du cadre.

Avec cette vidéo, Handicap International nous propose de signer une pétition en ligne, pour pousser la communauté internationale à réagir contre ces bombardements de civils, qui sont autant de crimes contre l'humanité pour l'Organisation Non Gouvernementale.

Le récit d'une agression sexiste fait le buzz sur Facebook

Prisca pose sur son lit d'hôpital. Arrêtée trois mois, poignet cassé, tout ça parce qu'elle a voulu tenir tête à ses agresseurs. Prisca qui craque : à 37 ans, ça fait 25 ans, dit-elle, qu'elle subit agressions, humiliations, et harcèlements de toutes sortes. Parce qu'elle est une femme. Juste une femme. Son message est très repris sur Facebook : plus de 70 000 vues en quatre jours.

Siffler deux notes en même temps, c'est possible !

On connaissait "Siffler en travaillant", le bon vieux tube des sept nains dans Blanche Neige. Voilà "Siffler deux notes en même temps". Cet homme nous prouve que c'est possible. Ce trompettiste américain a développé une technique bien particulière, qui nécessite sans doute des mois, voire des années d'entraînement. Grâce aux images, on peut constater qu'il n'y a qu'un siffleur, et pas deux. Nous voilà rassurés !