Culture – Loisirs

L'oeil du web - Les images impressionnantes du séisme en Iran

Par Marine Laugénie, France Bleu lundi 13 novembre 2017 à 17:59

Après ce séisme d'une magnitude de 7.3, la ville de Kermanshan est dévastée.
Après ce séisme d'une magnitude de 7.3, la ville de Kermanshan est dévastée. © AFP - Fatemeh Bahrami

Tremblement de terre en Iran : les internautes témoignent. Les supporters irlandais sont vraiment les plus sympas. Une soprano a atteint la note la plus aiguë au Metropolitan Opera de New York.

C'est l’œil du web, une chronique à lire et à écouter chaque jour sur France Bleu.

Le chaos en Iran après un terrible séisme

Un violent tremblement de terre a fait un moins 415 morts en Irak et en Iran. L' épicentre est situé à la frontière avec l'Irak au nord-est de Bagdad et le bilan pourrait continuer à s'alourdir. Dès les premières secousses, les internautes ont partagé des vidéos.

Autre vidéo largement partagée sur Twitter, celle de journalistes kurdes interrompus en plein direct à la télévision par le tremblement de terre.

A ces vidéos s'ajoutent des centaines de photos de rescapés et de secouristes qui ont bien du mal à travailler dans les décombres.

Ce n'est pas la première fois que l'Iran est frappé par des séismes dévastateurs. Le dernier grand tremblement de terre en Iran remonte à décembre 2003 à Bam. Au moins 31.000 personnes avaient été tuées et cette ville avait été presque entièrement détruite.

Les supporters irlandais sont de retour !

... et on les aime toujours autant. L'année dernière pendant l'euro de football en France, on était tombé sous le charme de ces irlandais. On se souvient de leur ovation aux policiers bordelais ou encore de leur berceuse chantée à un bébé dans un tramway.

Et bien ce weekend, c'est dans les rues de Copenhague qu'ils ont remis ça après le match Danemark / Irlande. Bière à la main les supporters irlandais se sont postés devant une célèbre boutique de lingerie et ont applaudi chaque client comme si c'était des footballeurs.

Le record d'une soprano sur la scène de l'opéra de New York

Audrey Luna a atteint la note la plus aiguë jamais chantée depuis 137 ans au Metropolitan Opera de New York. Les experts s'accordent pour dire que c’est une performance monumentale. Une performance à découvrir ici sur le site du New York Times. Un "la" qui marquera l'histoire de l'opéra.

Pour cette note, la soprano a eu besoin d'une "combinaison de dons héréditaires, d'un entraînement rigoureux et d'une discipline psychologique extrême", explique le compositeur.