Culture – Loisirs

L'oeil du web - Ouvrons nos portes aux sans-abris

Par Frédérique Daurelle, France Bleu mardi 17 janvier 2017 à 18:02

Le logo de l'association " Donner la main, don de soi" qui lance cet appel
Le logo de l'association " Donner la main, don de soi" qui lance cet appel - capture d'écran

Une association lyonnaise lance un appel sur Facebook. Des handballeurs déménageurs à Nantes. Rennes : les Inachevés à la bibliothèque.

C'est l'oeil du web, une chronique à retrouver chaque matin 5h40, mais pas seulement sur France Bleu.

Un appel pour libérer des locaux aux SDF la nuit

C'est l'association lyonnaise "Donner la main, don de soi", qui lance cet appel national sur Facebook. Son responsable, Jean-Marc Roffat a posté un premier message lundi 16 janvier, alors qu'on annonçait une vague de froid sur toute la France cette semaine. Sollicité par les médias, il part du principe que le dispositif d'hébergement d'urgence n'est pas au point, et qu'en attendant qu'il le soit un jour, il valait peut-être mieux prendre des initiatives. La sienne est toute simple. Il propose à tous ceux qui ont de l'espace, d'en faire profiter un ou plusieurs SDF.

"Pourquoi pas ouvrir églises, synagogues, temples, mosquées? Pourquoi ne pas ouvrir nos mairies, nos gymnases? Pourquoi ne pas laisser les stations de métro ouvertes, c'est pas très compliqué. Et pourquoi pas demander à nos chefs d'entreprises d'ouvrir un bureau, un espace, un local, ne serait-ce qu'un garage, pour passer de zéro à quinze degrés ?"

Dernière idée, le bénévole qu'est Jean-Marc Roffat propose aussi d'accompagner les sans-abris qui seraient ainsi accueillis. Histoire de sécuriser le dispositif, et s'il était besoin même, de rassurer les propriétaires prêts à ouvrir leurs locaux. Si vous êtes dans ce cas, et que vous avez un espace à proposer à "Donner la main", voici le lien pour se rendre sur sa page Facebook.

Les handballeurs polonais prêts à déplacer des montagnes

Personne ne leur enlèvera leur Mondial. A Nantes la semaine dernière, le car de l'équipe polonaise ne pouvait pas sortir du parking de l'hôtel, à cause de quelques voitures qui dépassaient sur la chaussée. Mais ça n'a pas inquiété le collectif. Ni une ni deux, ils ont déplacé chaque voiture, l'une après l'autre, et le car a pu se frayer un chemin jusqu'à la sortie. Les images, filmées par un journaliste polonais, ont été vues 200 000 fois sur Facebook en cinq jours.

Les Inachevés à la bibliothèque

Les Inachevés, c'est ce groupe de copains, à Rennes, qui fait des blagues sur Internet. On les avait quitté, fin Décembre 2016, alors qu'ils s'amusaient à se jeter contre les portières du métro, pendant qu'un autre filmait la réaction des voyageurs. On les retrouve dans des bibliothèques universitaires. Toujours en caméra cachée, l'un d'eux se place au milieu des étudiants qui révisent, pour faire semblant de travailler, casque sur les oreilles. Mais ses choix musicaux, que tout le monde peut entendre, sont volontairement ridicules.

Les réactions autour de l"'Inachevé" sont immédiates : effarement, rires, moquerie. Il arrive malgré tout à garder son sérieux. 300 000 vues en trois jours, les Inachevés commencent à se faire un nom sur la planète web!