Culture – Loisirs

L'oeil du web - Peut-être les derniers messages d'Alep sur Twitter

Par Frédérique Daurelle, France Bleu mardi 13 décembre 2016 à 18:30

Dessin d'un artiste jordanien, pour illustrer l'avancée de Bachar el Assad sur Alep
Dessin d'un artiste jordanien, pour illustrer l'avancée de Bachar el Assad sur Alep - capture d'écran

Les civils tweetent la fin d'Alep. Des jeunes sourds entendent pour la première fois. Un oiseau rieur.

C'est l'oeil du web, une chronique à retrouver chaque matin 5h40 mais pas seulement sur France Bleu.

Les habitants d'Alep interpellent la communauté internationale sur les réseaux sociaux

Et notamment sur Twitter. Ils voient tellement d'amis et de voisins, morts autour d'eux, qu'ils sont persuadés de vivre leurs dernières heures. Alors ils tweetent, pour montrer encore une fois les ravages de cette guerre, nous alerter, nous appeler au secours mais nous dire aussi qu'ils ne croient plus à la communauté internationale.

Cet homme par exemple, nous montre autour de lui, les tombes improvisées dans des jardins de la ville.

Cette vidéo terrible après une attaque illustre la panique des habitants, quand on est blessé et qu'il n'y a plus d'hôpital.

Ce journaliste parle aussi bien arabe qu'anglais. Il explique comme les autres, que c'est peut-être la dernière fois qu'il envoie des nouvelles. En déplorant que les pays arabes n'ait pas saisi leur chance de venir sauver Alep.

"Vous auriez pu nous sauver. Vous nous avez ratés"

Idem pour cet ancien enseignant syrien qui dit ne plus croire à la communauté internationale. Mr Alhamdo raconte que le soir il entend les soldats de Bachar el Assad célébrer leur prochaine victoire. Il conclue :

"Ne pensez pas que vous êtes libres. Ce monde n'aime pas la liberté"

La surprise de ces jeunes sourds, quand ils entendent pour la première fois

L'association O Universo a réalisé une compilation de vidéos où l'on voit des enfants ou des jeunes sourds, voire malentendants, qui se font appareiller pour la première fois. C'est très émouvant, c'est même un cocktail d'émotions, que tout le monde peut comprendre. Le plus jeune n'a que quelques semaines, le plus âgé est déjà adulte. Mais leurs réactions sont toujours les mêmes. D'abord la surprise, puis la joie. Et pour les plus vieux, ce plaisir d'entendre se transforme en tristesse de comprendre ce dont ils sont coupés depuis des années. Le monde des "entendants". La vidéo sur Facebook a été vue 20 millions de fois depuis le mois de mars.

Un oiseau rieur

Il s'appelle le Kookaburra rieur. Il vit en Australie, et par moment, on dirait presque un humain mort de rire, ou un singe. Cet oiseau est un cousin de notre martin-pêcheur. Il est moins coloré, mais beaucoup plus gros, d'où ce coffre qui lui permet ces vocalises pour le moins...marrantes !