Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

L'oeil du web - Une vidéo contre les claques

jeudi 2 mars 2017 à 18:05 Par Frédérique Daurelle, France Bleu

Le gouvernement lance une campagne contre les violences faîtes aux enfants. Une vidéo parodique du candidat Fillon. Régis fait du bateau.

Extrait de la vidéo de la Fondation pour l'Enfance, remise en avant à l'occasion du plan gouvernemental contre les violences faîtes aux enfants
Extrait de la vidéo de la Fondation pour l'Enfance, remise en avant à l'occasion du plan gouvernemental contre les violences faîtes aux enfants - capture d'écran

C'est l'oeil du web, une chronique à retrouver chaque matin 5h40, mais pas seulement, sur France Bleu.

Ne frappons plus nos enfants

C'est la morale de cette vidéo, qui ressort à l'occasion de la campagne inter-ministérielle contre les violences faîtes aux enfants. Réalisée par la Fondation pour l'Enfance il y a six ans, elle met en scène une petite fille, qui fait ses devoirs en prenant son goûter, avec sa mère et sa grand-mère. Sans le faire exprès, elle renverse son jus d'orange. Sa mère lui donne alors une grande claque. La grand-mère approche, elle prend sa fille (la maman de la petite) dans ses bras, et lui glisse "pardon" à l'oreille. S'affichent alors ces deux phrases :

"Des parents qui battent ont souvent été des parents battus. Eduquons nos enfants sans violence, ni claques, ni fessées."

Le gouvernement s'est appuyé sur les associations spécialisées pour s'attaquer au drame des violences sur les enfants. Car au delà des petits dégâts psychologiques provoqués par les punitions corporelles, il y a, et c'est bien plus grave, beaucoup trop de cas de maltraitance en France. Marina, Yanis, Bastien, ce sont les prénoms des petites victimes des affaires d'enfants martyrs, les plus dures ces dernières années. Des cas exceptionnels mais pas tant que ça : d'après l'Inserm (Institut National pour la Santé et la Recherche Médicale), deux enfants meurent tous les jours dans notre pays, sous les coups de leurs parents. Deux par jour. Il est vraiment temps de faire quelque chose.

Une vidéo qui caricature la campagne Fillon

L'affaire Fillon agace Internet, mais elle l'amuse aussi. Témoin cette vidéo, où le candidat Les Républicains prononce son discours de mercredi. Rien de très drôle au départ. Sauf que la caméra recule, et que l'on découvre alors un hors-champ de misère. Le pupitre est installé sur un trottoir, entre une poubelle et un vieux frigo. Personne ne regarde François Fillon, qui a l'air d'un robot. Personne ? Ah si, en reculant encore un peu la caméra, on voit un chien, et son maître qui donne une pièce au candidat LR, comme si ce dernier faisait la manche. Et pour achever ce tableau de candidat qui prêche tout seul dans le désert, un camion-poubelle passe. L'image est catastrophique, mais elle est très partagée sur Facebook.

Attention, le pylône !

Décidément, Internet aime se moquer. Cette fois, c'est un marin d'eau douce qui en fait les frais. Sur son petit canot à moteur, il cherche à impressionner ses amis (qui filment), en arrivant à toute allure près de la berge. Il n'a pas l'air de voir le piquet qui dépasse de l'eau, et fonce droit dessus. Mais il y avait pire que le piquet : un gros pylône se trouvait juste derrière, on le découvre à la toute fin, lorsque le bateau s'encastre dedans. Bateau qui est fichu, mais évidemment ça ne fait pleurer personne sur le web !