Culture – Loisirs

L'Oiseau-Mouche fait son festival à Roubaix

Par Cécile Bidault, France Bleu Nord mercredi 25 janvier 2017 à 6:00

Le Festival Crossing the Line à Roubaix
Le Festival Crossing the Line à Roubaix -

A Roubaix, la compagnie l'Oiseau-Mouche propose, jusqu'au 26 janvier, le festival "Crossing the Line". Elle a invité des compagnies anglaise et suédoise. Leur point commun : les artistes sont en situation de handicap mental.

Le festival "Crossing the Line" a commencé ce mardi par une petite mise en jambe : dans le Grenier de l'Oiseau-Mouche, les artistes français, anglais et suédois, ainsi que le public, tous déguisés, répètent une petite chorégraphie, c'est l'apéro-théâtre. Il est difficile de distinguer qui est qui. Et pourtant, le point commun des trois compagnies, c'est qu'elles sont composées d'artistes en situation de handicap mental.

Je voulais être Florence, qui fait du théâtre

Florence fait partie de l'Oiseau-Mouche depuis 19 ans. "C'était essentiel pour ma vie, je voulais devenir une femme, et une comédienne, être avant tout Florence, qui fait du théâtre", explique-t-elle avec émotion. Florence regrette qu'il y ait encore des préjugés : "on ne renie pas le fait d'être handicapé, mais on est d'abord comédiens sur scène. Tout le monde peut jouer des rôles d'handicapés, et alors ? Nous, on peut jouer des valides".

Florence sur le plateau de l'Oiseau-Mouche - Radio France
Florence sur le plateau de l'Oiseau-Mouche © Radio France -

Reportage de Cécile Bidault

Festival européen

L'Oiseau-Mouche est le premier ESAT (Etablissement et service d'aide par le travail) artistique de France. Il a été créé en 1981 à Roubaix. Aujourd'hui, une vingtaine de comédiens montent des spectacles professionnels, encadrés par des éducateurs, et avec l'aide d'autres artistes. Ce festival "Crossing the Line" est une nouvelle étape pour la compagnie, c'est l'aboutissement de deux ans de travail avec la compagnie anglaise Mind the Gap, et la Suédoise Moomsteatern. "Nous étions pionniers, et nous continuons de l'être", analyse Sarah Elghazi, chargée de développement de l'Oiseau-Mouche. "ce festival nous permet de continuer de défendre ces créations artistiques pour ce qu'elles sont, et pas parce qu'elles sont faites par des personnes en situation de handicap".

Pourvu qu'on ait l'ivresse, création de l'Oiseau-Mouche - Aucun(e)
Pourvu qu'on ait l'ivresse, création de l'Oiseau-Mouche - Nadia Lauro

Le programme du Festival Crossing the Line

La Belle histoire de l'Oiseau-Mouche, à écouter et podcaster ICI.