Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

L'OLB en quête d'exploit au Mans

vendredi 3 mars 2017 à 17:20 Par Benjamin Glaise, France Bleu Orléans

17e et seul avant-dernier de Pro A, l'OLB se déplace au Mans (11e) ce samedi soir pour le compte de la 21e journée du championnat. Pas l'idéal pour mettre fin à 4 défaites de rang. Surtout qu'Orléans sera une nouvelle fois amoindri par les blessures. Mais le MSB n'est pas au mieux non plus.

A l'aller, l'OLB de Georgi Joseph s'était lourdement incliné 46 à 72 mais depuis Le Mans de Wilfried Yeguete est en plein doute
A l'aller, l'OLB de Georgi Joseph s'était lourdement incliné 46 à 72 mais depuis Le Mans de Wilfried Yeguete est en plein doute © Maxppp - PASCAL PROUST

Orléans, France

L'OLB a raté le coche le week-end dernier à domicile face à Antibes. En s'inclinant 87 à 78, Orléans a grillé un joker dans la lutte au maintien et laissé s'échapper un adversaire direct. "Le bilan comptable de la dernière journée est très mauvais pour nous. Notre défaite contre Antibes et la victoire de Cholet font que nous sommes seuls à la 17e place" reconnait l’entraîneur orléanais Thomas Drouot. Premier relégable, Orléans est dans une situation très inconfortable avant de se rendre au Mans. D'autant que le résultat de la rencontre Antibes-Cholet de ce vendredi soir va permettre à l'un de ses concurrents direct au maintien de prendre les voiles au classement et de compter 2 victoires d'avance au championnat. Certes, l'OLB va recevoir tous ses adversaires directs (Nancy le 25 mars, Cholet le 8 avril et Dijon le 13 mai) mais gagner ces matches risque de ne pas suffire pour rester en Pro A. Les Orléanais devront aussi accrocher des grosses équipes. "Quoi qu'il arrive, il va falloir chercher des victoires, que ce soit au Mans ou contre Gravelines (11 mars) à domicile. ça ne va pas venir tout seul. Le mental ne va pas lâcher. On a un groupe de soldats et à aucun moment on ne baisse la tête. Tous les jours on vient pour travailler" assume le pivot Georgi Joseph. Après 4 défaites de rang, il y a urgence à gagner pour ne pas s'enfoncer encore un peu plus dans la zone rouge.

Avec 14 points contre Antibes et un joli 4/4 à 3 points, Antoine Mendy, ici à l'entrainement, a réalisé sa meilleure performance de la saison - Radio France
Avec 14 points contre Antibes et un joli 4/4 à 3 points, Antoine Mendy, ici à l'entrainement, a réalisé sa meilleure performance de la saison © Radio France - Benjamin Glaise

Les prochaines semaines vont être nos play-offs à nous. Il faudra jouer toutes les rencontres comme des matches couperets - Marcellus Sommerville / le leader de l'attaque orléanaise

On ne va pas se mentir, sur le papier, ce match au Mans est loin d'être le plus abordable de la saison pour l'OLB. "C'est une très bonne équipe avec des joueurs de très haut niveau qui jouent de manière cohérente des deux côtés du terrain. Ils ont perdu contre Monaco lors de la dernière journée de championnat. Mais ce n'est une honte pour personne de perdre contre eux. Et ils ont quand même tenu très longtemps" note Thomas Drouot. A l'aller les Manceaux avaient infligé une très lourde défaite aux Orléanais au Palais des Sports (46-72) mais depuis le MSB (11e) n'y arrive plus. Le club a raté la qualification pour la Leaders Cup. Le remplacement début février de l’entraîneur Erman Kunter par son assistant Alexandre Ménard n'a pas encore produit ses effets. Avec son nouveau coach, le club n'a gagné qu'un seul de ses 4 derniers matches (victoire contre le HTV en quart de finale de la Coupe de France), mais toujours aucun en championnat. De quoi créer l'exploit ? "A l'aller on aurait pu mieux tenir le match. Mais là on sait qu'ils sont dans une période de moins bien donc je pense qu'il y a quelque chose à faire" reconnaît Georgi Joseph. Marcellus Sommerville abonde dans le même sens : "Peu importe le statut de notre adversaire, dans ce championnat tout le monde peut battre tout le monde." Ajouter à cela le fait qu'Orléans s'est imposé au Mans lors des deux dernières saisons, et l'espoir renaît. D'ailleurs une bonne vingtaine de supporters seront à Antarès ce samedi soir pour encourager leur équipe. "On était à Levallois, personnellement je m'étais déplacé à Dijon, et à chaque fois on a gagné. Donc là au Mans, j'espère qu'ils vont une nouvelle fois gagner" sourit Jean-Noël Prets. Mais le président des Magic Sup le sait bien, battre le Mans chez eux serait un énorme exploit.

"Il n'y a pas de crise dans l'équipe aujourd'hui. Il y a une prise de conscience de la situation du club qui n'est pas bonne sportivement mais ce serait la pire des choses de paniquer" Thomas Drouot

Malgré la défaite contre Antibes, l'OLB a montré un bien meilleur visage le week-end dernier que les semaines précédentes. "Il y a eu une belle performance globale de l'équipe, après ce qui est dommage c'est qu'on rate dans les quatre dernières minutes beaucoup de tirs ouverts après des actions bien construites. C'est comme ça, c'est aussi lié à la fatigue, au fait qu'on ait moins de rotations. Mais il faut continuer à croire en ce que l'on fait et que tout le monde reste investi dans le projet qui est de maintenir le club en Pro A. C'est comme ça que la roue va tourner et qu'on va enfin pouvoir gagner des matches" explique Thomas Drouot. C'est vrai que contre Antibes, l'OLB a perdu moins de ballons que d'habitude et retrouvé de bons enchaînements offensifs. Le retour en forme de Marcellus Sommerville, de Kyle McAlarney et d'Antoine Eïto fait aussi du bien à l'équipe qui compte beaucoup sur ses leaders pour assurer son maintien. Mais pour transformer ces progrès en victoire ce samedi soir, l'OLB va devoir faire preuve d'une grosse intensité au rebond. Le problème c'est que le secteur intérieur orléanais n'est pas épargné par les blessures. Si Georgi Joseph tiendra bien sa place au Mans, il souffre toujours au genou mais serre les dents : "Je fais avec quoiqu'il arrive, on n'a pas le choix."

Thomas Drouot, le coach de l'OLB, donne ses dernières consignes aux joueurs avant de débuter l'entrainement du vendredi matin - Radio France
Thomas Drouot, le coach de l'OLB, donne ses dernières consignes aux joueurs avant de débuter l'entrainement du vendredi matin © Radio France - Benjamin Glaise

On est à la recherche de deux joueurs aux postes 3 et 5 pour palier les absences de Micah Downs et d'Abdel Sylla. On a des pistes sur les deux postes mais il y a une marge entre avoir des pistes et signer un contrat - Thomas Drouot

Se relancer au Mans ? Le reportage de la rédaction auprès des intérieurs Georgi Joseph et Marcellus Sommerville

Le club a confirmer cette semaine ce que les supporters redoutaient. L'ailier Micah Downs (abdominaux), qui devait initialement raté 3 semaines de compétition, sera finalement hors-jeu au moins 2 moins, ce qui veut dire presque jusqu'à la fin de la saison. Le pivot Abdel Sylla quant à lui a passé des examens après sa blessure au genou contre Antibes. Bilan : une grosse entorse et 6 semaines d'indisponibilité. Enfin, le jeune intérieur Kévin Dinal, touché à l'épaule la semaine dernière à l'entraînement, est très incertain pour jouer au Mans. Depuis le début de la saison, l'OLB est le club qui a de loin eu le plus à souffrir des blessures. Mais pour l'entraîneur Orléanais, pas question de rejeter la faute sur la préparation physique de l'équipe :"Vous avez vu la blessure d'Abdel Sylla en plein match. Que voulez-vous que l'on dise ? Ce n'est pas un problème de préparation physique et ce n'est pas un problème de suivi médical. C'est un problème de malchance. Kyle McAlarney lui tombe dessus après avoir provoqué une faute offensive et donc le genou part en arrière". "On n'a pas l'effectif assez conséquent pour pouvoir jouer les yeux dans les yeux avec les autres équipes de Pro A" ajoute Thomas Drouot.

Blessé à l'épaule la semaine dernière, l'intérieur Kévin Dinal n'avait pas joué contre Anitbes. Il est encore très incertain face au Mans - Radio France
Blessé à l'épaule la semaine dernière, l'intérieur Kévin Dinal n'avait pas joué contre Anitbes. Il est encore très incertain face au Mans © Radio France - Benjamin Glaise

On essaie de finaliser (le recrutement) le plus rapidement possible pour avoir du renfort au plus vite - Thomas Drouot

Le point sur le recrutement de l'OLB avec Thomas Drouot

Le club cherche à remplacer Abdel Sylla et Micah Downs. Mais pour le moment, si Thomas Drouot a des pistes, aucune n'a abouti à temps pour qualifier un joueur pour le déplacement au Mans. A cette période de l'année, difficile de trouver un remplaçant : "C'est très compliqué. On a pu le voir au cours de la saison, beaucoup de clubs ont du chercher des joueurs pendant un long moment. Il n'y a pas beaucoup de joueurs sur le marché. On a des pistes sur les deux postes mais il y a une marge entre avoir des pistes et signer un contrat. Il faut trouver un accord financier et il faut trouver des joueurs qui ont envie de venir en France pour des durées assez courtes. Ce sont les problématiques qu'on a aujourd'hui." Pour le Mans, l'OLB devra faire sans renfort mais l'entraîneur espère bien obtenir au moins une recrue avant le match suivant contre Gravelines (11 mars) à domicile... Match à suivre en intégralité ce samedi soir dès 19h45 sur France Bleu Orléans.