Culture – Loisirs

L’Orchestre national de Lille se produit derrière les barreaux de la prison de Sequedin

Par Mélodie Viallet, France Bleu Nord et France Bleu lundi 24 juillet 2017 à 20:12

Une centaine de détenus ont assisé à ce concert de l’Orchestre National de Lille
Une centaine de détenus ont assisé à ce concert de l’Orchestre National de Lille © Radio France - Christophe Vergotte

Lundi 24 juillet, l’Orchestre National de Lille est venu jouer devant les détenus de la prison de Sequedin près de Lille. C’est une tradition qui dure depuis 20 ans. Et cette année c’était une première pour Alexandre Bloch, le nouveau maestro qui remplace Jean-Claude Casadesus.

Le gymnase de la maison d’arrêt de Sequedin est transformé en salle de concert pour l’occasion. Juste à côté des cages de foot et des paniers de basket, des violons, des contrebasses, des flûtes et même une harpe.

Une répétition commentée

Plus de 80 musiciens suivent les consignes du maestro, Alexandre Bloch. Le successeur de Jean-Claude Casadesus propose aux détenus non pas un concert traditionnel mais une répétition commentée. "J’ai voulu montrer aux détenus les coulisses d’un orchestre, leur raconter l’histoire de l'Oiseau de Feu une œuvre de Stravinsky, une œuvre magnifique" explique Alexandre Bloch.

La musique pour s'évader

Une centaine de détenus, et pour la première fois cette année des hommes et des femmes réunis (les années précédentes, il y a avait un concert dans le quartier pour femmes et un autre dans le quartier pour hommes). Ils sont venus assister, sur la base du volontariat, à cette répétition. 45 minutes, de frissons, et d’émotion pour Aurélie :"J’ai les poils qui se sont dressés sur mes bras, c’était magnifique, j’aime beaucoup la musique classique c’est une chance".

L'ONL s'invite à la prison de Sequedin : Reportage

Un moyen de s’évader, également pour Alain un autre détenu :" Nous sommes enfermés 22 heures sur 24, ce genre d’événement nous fait du bien, je suis apaiser, je vais rentrer dans ma cellule serein ".

Alexandre Bloch, touché par cette première expérience en prison promet de renouveler ce types de concerts l’année prochaine. En attendantl'ONL qui jouer l'Oiseau de Feu jeudi 27 juillet à Amsterdam.