Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

L'orchestre de Picardie retrouve la scène et le plaisir de jouer ensemble !

Par

Pour la première fois depuis mars et le début de la crise du coronavirus, l'orchestre de Picardie s'est réuni ce mercredi pour répéter collectivement sur la scène du grand théâtre de la Maison de la Culture d'Amiens avant un premier concert vendredi.

La première répétition s'est tenue ce mercredi pour une partie de l'orchestre La première répétition s'est tenue ce mercredi pour une partie de l'orchestre
La première répétition s'est tenue ce mercredi pour une partie de l'orchestre © Radio France - François Sauvestre

Retrouver l'harmonie ! Pour la première fois depuis le 13 mars et le début de la crise du coronavirus, l'orchestre de Picardie s'est réuni ce mercredi pour répéter collectivement sur la scène du grand théâtre de la Maison de la Culture d'Amiens avant un premier concert vendredi. 

Publicité
Logo France Bleu
loading

"En fait c'est la rentrée ! Moi j'étais trop pressée de reprendre, cela fait une semaine que j'ai hâte de reprendre et je suis contente de retrouver mes collègues", s'enthousiasme Romy Bischoff, clarinettiste et clarinette solo de l'orchestre de Picardie. "On retrouve toutes les sensations et toute l'énergie de la musique. Pendant ces trois mois de confinement, on a eu beau travailler chez nous, c'était pour soi, pour sa chambre son salon, son mari et ses enfants. Mais on arrive pas à donner ce pour quoi on fait ce métier c'est à dire les émotions, du plaisir, de la joie de la tristesse", raconte t-elle. 

Romy Bischoff, clarinettiste et clarinette solo de l'orchestre de Picardie. © Radio France - François Sauvestre

Un enthousiasme partagé par tout l'orchestre qui prépare son premier concert post confinement. Ce sera vendredi, sur la scène de la MACU, devant un parterre réduit de 300 personnes composé, notamment de personnel soignant du CHU d'Amiens qui pourront entendre du Mozart, Raff ou Ives. Mais avant de se retrouver face au public, il faut s'accorder, trouver aussi de nouveaux repères pour respecter les distances physiques et les gestes barrières."Nous avons défini un protocole", précise Pierre Brouchoud le directeur général de l'orchestre de Picardie. 

loading

Il faut espacer les musiciens, ce qui est inhabituel pour une formation de notre taille. Il y a un mètre entre les cordes et deux entre les vents. Pour le jeu cela change les habitudes, on a plus son collègue de pupitre. Acoustiquement c'est différent aussi et cela demande des capacités d'adaptation. Par exemple les deux flûtes qui sont côte à côte et s'écoutent jouer ensemble vont devoir davantage se concentrer et tendre un peu plus l'oreille.

De quoi perdre un peu ses repères pour une formation privée de répétition collective depuis plus de trois mois. "C'est comme pour les sportifs de haut niveau, il faut qu'on s'entraîne", explique Vincent Defurne, deuxième cor de l'orchestre de Picardie et lui aussi très impatient de retrouver la scène face à un public.  

Vincent Defurne, deuxième cor de l'orchestre de Picardie. © Radio France - François Sauvestre

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu