Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

L'ordination du nouvel évêque de Limoges se fera sous haute surveillance

samedi 2 septembre 2017 à 20:00 Par Nicolas Tarrade, France Bleu Limousin

Le père Pierre-Antoine Bozo sera le 107e évêque de Limoges au cours d'une ordination, à la cathédrale de Limoges, qui devrait réunir près de 3.000 personnes. Une cérémonie placée sous haute surveillance.

L'ordination se prépare
L'ordination se prépare © Radio France - N.T

Limoges, France

Une ordination, ce n'est pas quelque chose de fréquent. A Limoges, la dernière remonte à 2009, avec l'ordination de Mgr François Kalist, désormais archevêque de Clermont.

L'intérieur de la cathédrale à la veille de l'ordination - Radio France
L'intérieur de la cathédrale à la veille de l'ordination © Radio France - N.T

Après plus de vingt ans passés comme prêtre, Mgr Pierre-Antoine Bozo, 51 ans, quitte le diocèse de Séez pour Limoges, où il a été nommé évêque, par le pape, le 11 mai dernier. Cinq mois plus tard, c'est l'ordination. "Cela fait des mois et des mois que nous travaillons sur cette cérémonie", avoue le père François Renard, curé de la paroisse de la cathédrale de Limoges.

Cette cérémonie d'ordination doit durer environ trois heures. "Il y aura trois parties. La première, la liturgie de la parole, se fera à l'extérieur. La partie centrale est l'ordination, là où il devient véritablement évêque de Limoges, où on lui remet les insignes de sa charge, et puis la troisième partie, c'est l'eucharistie, c'est la messe, comme les gens le comprennent habituellement", explique le père François Renard.

Un écran géant de 18 m²

Près de 3.000 personnes sont attendues, dont la moitié sera installée à l'intérieur de la cathédrale. Pour raisons de sécurité, l'entrée ne peut se faire que sur carton d'invitation. Mais pas d'inquiétudes, des chaises et un écran géant de 18 m² seront installés sur le parvis de la cathédrale.

"Le règlement intérieur de la cathédrale ressemble à celui d'un zénith"

Avec le contexte actuel, la cérémonie est placée sous haute surveillance. "Même si ce n'est pas un spectacle, le règlement intérieur de la cathédrale ressemble à celui d'un zénith. Les portes seront déverrouillées, des gardiens à chaque sortie, de telle sorte que s'il faut évacuer, cela se fasse sereinement. Mais pas d'inquiétudes à avoir pour autant. C'est juste pour que les gens se sentent bien en sécurité", estime le père François Renard. Des filtrages auront lieu dès midi aux abords de la cathédrale. La police municipale, nationale et des militaires de l'opération Sentinelle seront également sur place

Ouverture des portes de la cathédrale à 14 heures. La cérémonie, elle, doit débuter à 15 heures.