Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Un carnaval Biarnès sous haute sécurité

lundi 6 février 2017 à 19:04 Par Axelle Labbé, France Bleu Béarn

La 31ème édition du carnaval Biarnès, c'est à partir de vendredi à Accous. Sent Pençard participera ensuite au carnaval des écoles à Jurançon, et arrivera à Pau le jeudi 23 février.

Sent Pençard sur l'affiche de la 31ème édition
Sent Pençard sur l'affiche de la 31ème édition - ZK Design - Carnaval Biarnes

La 31ème édition du carnaval Biarnès, c'est à partir de vendredi à Accous. Sent Pençard va d'abord aller passer la journée en vallée d'Aspe, avant le grand carnaval des enfants qui aura lieu dans une semaine, mardi 14 février, 1800 enfants défileront dans les rues de Jurançon. À Pau, les festivités se dérouleront sur quatre jours, du jeudi 23 au dimanche 26 février, avec comme toujours la chasse à l'ours, la pantalonnade, le procès et le bûcher.

L'année dernière, le budget avait été revu à la baisse, il est passé de 200 000 euros en 2015 à 160 000 euros en 2016. Et il va rester quasiment le même cette année, 150 000 euros environ, même s'il y a davantage de dépenses, notamment à cause de la sécurité explique Vincenç Javaloyès, co-président du carnaval : "On a deux gros pôles de dépenses. Le premier, c'est la logistique, c'est à dire le chapiteau, le chauffage, et la programmation. Auxquels se rajoutent cette année la sécurité. Par rapport à l'année dernière, on a multiplié par deux ou trois le coût de la sécurité, on arrive à 10 000 à 12 000 euros de dépenses sur l'ensemble du carnaval."

Des plots en béton seront par exemple installés place de Verdun pour empêcher les véhicules d'accéder à la place, et des agents de sécurité fouilleront les sacs à l'entrée du chapiteau.

L'an dernier, les finances du carnaval étaient dans le rouge, cette année l'équilibre devrait être atteint, et les organisateurs espèrent même arriver à dégager de la trésorerie.