Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Baconnière. Cinq jeunes mayennais au championnat de France de "bloc" d’escalade ce week-end

-
Par , France Bleu Mayenne
La Baconnière, France

Après les seniors, l’année dernière, c’est au tour des jeunes de défier les murs de la salle François Legrand. On a assisté à l’installation des « bloc ».

Les ouvreurs travaillent depuis une semaine sur l'installation des "blocs"
Les ouvreurs travaillent depuis une semaine sur l'installation des "blocs" - Bernard Chailloux

Ça grimpe ce week-end à La Baconnière. La salle François Legrand accueille de nouveau un championnat de France d’escalade en « bloc ». Cette fois-ci, ce sont les jeunes de 14 à 19 ans, répartis en 3 catégories, qui se disputeront le titre de champion de France. « C’est la réunion de tous les athlètes sélectionnés dans leur région. _On attend presque 400 compétiteurs sur une épreuve de « bloc »_. Les compétiteurs évoluent sur un mur de faible hauteur, mais sur lequel ils font plusieurs parcours, très spectaculaire, très physique », explique Bernard Chailloux, conseiller technique de la fédération Française de la montagne et d’escalade en Mayenne. 

Parmi les participants cinq Mayennais : Martin LOZANO, 18 ans – junior 1 (Gral 53) ; Cléa OGER, 17 ans – junior 1 (Bacogrimp) ; Sofiane TAOUSSI, 14 ans – minime 2 (Gral 53) ; Clémentine CHARRIAT, 17 ans – junior 1 (May’roc) et Léandre GUIHERY, 16 ans – cadet 2 (Verti’Go).

Les compétions démarrent demain à 8h30 - Aucun(e)
Les compétions démarrent demain à 8h30 - Bernard Chailloux

Des professionnels pour imaginer les parcours

Mais avant la compétition, les petites mains sont à l’œuvre, notamment les ouvreurs. Ces professionnels s’occupent de concevoir les parcours et de monter les volumes sur les murs. Ils imaginent, posent et fixent les « blocs ». Cinq ouvreurs sont à l’œuvre depuis une semaine dans la salle François Legrand. Ils installent des prises sur la dizaine de murs d’escalade. Romain Cabessut est chef ouvreur internationale. « C’est des murs qui font 4,50 mètres de haut avec des réceptions en tapis. C’est des passages qui sont très courts, mais qui sont très intenses physiquement ».

Les prises sont en polyuréthane et fixées avec des vis à bois. Chaque parcours est pensé. La difficulté repose sur le risque, l’intensité et la complexité à déchiffrer le passage. « On essaye d’y mettre de la technique et du dynamisme », précise Romain Cabessut. 

Les ouvreurs sont aussi les premiers à tester les parcours. C’est le rôle d’Hélène Janicot, ancienne internationale en escalade, elle est aujourd’hui passée dans les coulisses, « on teste à chaque fois tous les « blocs » ». Hélène est d’ailleurs, l’une des rares femmes à exercer le métier d’ouvreuse. Comme ses camarades, elle travaillera tard ce soir. Au total, ce sont 25 m3 cube de prises et de volumes qui seront utilisés pour ce week-end à La Baconnière.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu