Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La BD de l'Ébroïcien Nicolas Petrimaux "Il faut flinguer Ramirez" publiée aux États-Unis

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

"Il faut flinguer Ramirez", l'album de l'Ébroïcien Nicolas Petrimaux sort ce mercredi aux États-Unis sous le titre "Gunning for Ramirez" chez Image Comics. Un nouveau marché s'ouvre à celui qui a commencé la bande dessinée à l'atelier BD de la maison des arts Solange Baudoux d’Évreux.

"Il faut flinguer Ramirez" de Nicolas Petrimaux est publiée chez Image Comics sous le titre "Gunning for Ramirez"
"Il faut flinguer Ramirez" de Nicolas Petrimaux est publiée chez Image Comics sous le titre "Gunning for Ramirez" © Radio France - Laurent Philippot

"Il faut flinguer Ramirez" a été un des albums surprise de 2018. Prix des libraires de bande dessinée 2018, prix des lycées 2019 au festival international de la bande dessinée d'Angoulême, déjà traduit en allemand et en italien, c'est le marché américain qui s'ouvre pour l'Ébroïcien Nicolas Petrimaux. L'album, publié en France chez Glénat, est sorti ce mercredi chez l'éditeur américain indépendant Image Comics. L'auteur a salué comme il se doit cette sortie "dans les bookstores de l'AMÉRIQUE FUCK YEAAH !". 

Jacques Ramirez, le héros de la série, expert en réparation d'aspirateurs est muet
Jacques Ramirez, le héros de la série, expert en réparation d'aspirateurs est muet © Radio France - Laurent Philippot

Il a tout de même fallu un peu adapter l'album original pour le marché américain, "essentiellement la traduction" explique Nicolas Petrimaux "comme il y a beaucoup de références, des jeux de mots et _un humour très français_, il faut trouver l'équivalent en gardant le principe de la blague". 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Des ingrédients pour séduire le marché américain

L'action de "Il faut flinguer Ramirez" se déroule à Falcon City, au coeur de l'Arizona. "Un récit d'action, très années 80, avec des armes à feu, des voitures" détaille Nicolas Petrimaux, "très influencé par la narration comics". L'auteur le concède, il n'est pas un spécialiste des comics, "surtout ceux avec des super héros", mais il en a lu quelques uns, et dit-il, dans "toutes les histoires indépendantes, il y a des choses qui sont ensuite adaptées en série télé parce qu'il y a de bons scénarios et on peut développer un peu plus le rythme et la narration"

La narration comics m'a influencé explique Nicolas Petrimaux

Un mélange de l'écriture graphique franco-belge avec un narration américaine - Nicolas Petrimaux

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Il faut flinguer Ramirez" a été un vrai coup de cœur pour Didier Dupont, "l'ambiance, le dessin, l’histoire, tout colle" avance le le patron de la librairie BDLib à Évreux qui n'est pas étonné de cette publication de l'album sur le marché américain : "Il y a eu beaucoup de comparaisons qui ont été faites avec du Tarantino". 

On le voit même adapté en série à l'américaine, avec les caisses, les courses poursuite - Didier Dupont

Quelques cases de "Il faut flinguer Ramirez" et ça déménage !
Quelques cases de "Il faut flinguer Ramirez" et ça déménage ! © Radio France - Laurent Philippot

Il est vrai que la construction de la bande dessinée et son découpage se prêteraient bien à une série télé. Ce n'est pas (encore) dans les tuyaux mais avec cet album, Nicolas Petrimaux a voulu se "raconter son film de deux heures comme L'Arme fatale ou Die Hard" avec une écriture sans penser à la bande dessinée mais plus avec des séquences cinéma. 

Le point de départ, c'est le film pop-corn qu'on va voir au cinéma dans les années 80 - Nicolas Petrimaux

Pourquoi "Il faut flinguer Ramirez" peut marcher aux Etats-Unis ? - Reportage Laurent Philippot

Acte 2 en novembre

Alors que les lecteurs anglophones vont pouvoir se délecter du premier tome de "Il faut flinguer Ramirez", le tome 2 est prévu en France en novembre aux éditions Glénat. Nicolas Petrimaux accepte de lever un peu le voile sur ce nouvel opus : "il y a aura beaucoup plus de pages, plus d'action, plus de flingues, un peu moins de voitures, plus de moustaches, plus de suspense, plus de tout à peu près !". On devrait en savoir plus sur Jacques Ramirez et son passé : "Est-ce qu'il n'y a pas quelqu'un qui lui met des bâtons dans les roues ?" souffle Nicolas Petrimaux. Vivement le 18 novembre. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess