Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

La Biennale Design 2019 de Saint-Étienne ambitionne d'attirer 300.000 visiteurs et tous les publics

mardi 8 janvier 2019 à 17:28 Par Tifany Antkowiak, France Bleu Saint-Étienne Loire

Le programme de la 11e Biennale internationale Design de Saint-Étienne a été présenté ce mardi. Un programme riche, qui fait la part belle à l'aspect participatif afin de toucher le grand public. Et pour les spécialistes, notamment, une carte blanche au designer numérique John Maeda.

"Créons un terrain d'entente", c'est le thème de cette 11e Biennale Design de Saint-Etienne.
"Créons un terrain d'entente", c'est le thème de cette 11e Biennale Design de Saint-Etienne. © Radio France - Tifany Antkowiak

Saint-Étienne, France

"C'est une Biennale pour tous". C'est par ces mots que Thierry Mandon, le directeur général de la Cité du design de Saint-Étienne, tient à résumer le programme de la 11e édition de l'événement stéphanois, à l'issue de plus de deux heures de présentation dans les locaux de la Cité. Le thème de cette édition : "Me you nous, créons un terrain d'entente". Un terrain d'entente entre tous les publics, espèrent les organisateurs.

"Nous n'avons pas fait une Biennale que pour des spécialistes du design, mais nous avons fait une Biennale pour que tout le monde puisse comprendre les enjeux et les réponses que le design apporte à la nécessité de bâtir des avenirs communs", détaille Thierry Mandon. "C'est un véritable arc-en-ciel du design", commente quant à elle la commissaire principale de la Biennale, Lisa White. 

Ateliers et expériences interactives

Pour faire découvrir le design au plus grand nombre, les organisateurs ont décidé de proposer pour cette 11e édition encore plus d'ateliers : aussi bien autour du recyclage du plastique pour créer de nouveaux objets, que pour montrer à des enfants comment construire un panier à partir de rubans. La Biennale Design de Saint-Étienne 2019 fait également la part belle aux expériences interactives, avec par exemple au sein de l'exposition Systems not stuff, la possibilité de peindre grâce à sa voix... c'est le principe de Sonoscriptum, oeuvre d'Antonin Fourneau, qui allie des panneaux LEDS à la microélectronique. 

Une exclusivité mondiale autour du design numérique

Évidemment, la Biennale internationale Design de Saint-Étienne n'oublie pas les amateurs et les spécialistes de design. L'un des événements de cette 11e édition est une exclusivité mondiale, puisque le designer numérique américain John Maeda lancera à Saint-Étienne, pendant la Biennale, son rapport Design in Tech 2019.  Cet Américain, pionnier du design numérique, présentera à cette occasion le bilan d'un travail mené en ce début d'année avec des demandeurs d'emploi stéphanois.

Plusieurs chercheurs sont également invités et proposeront leur regard sur l'évolution du design, comme la philosophe Cynthia Fleury, mais aussi le sinologue François Jullien. La Chine est en effet invitée d'honneur de la Biennale internationale Design de Saint-Étienne, et un panorama du design chinois d'hier à demain sera proposé aux visiteurs. Cette exposition, intitulée Équi-libre, est placée sous le commissariat de Fan Zhe, qui a créé le Parc international cévenol du Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire). 

Les jeunes designers à l'honneur

Les étudiants et enseignants de l'ESADSE (École supérieure d'art et de design de Saint-Étienne) participent aussi pleinement à l'événement, au travers de plusieurs expositions et ateliers. Un prix récompensant un jeune designer sera d'ailleurs remis au début de la Biennale par la Ville de Saint-Étienne, le prix Jacques Bonnaval, du nom du fondateur de la Biennale, décédé en 2018. Et comme lors de la précédente édition, les entreprises du territoire stéphanois auront leur place au sein de la Biennale, aussi bien dans les espaces d'exposition, qu'au cours de trois journées dédiées aux professionnels début avril.

Avec cette programmation très diversifiée, les organisateurs de la Biennale ont de l'ambition : "on espère dépasser les 300.000" visiteurs, confie le directeur général de la Cité du design, Thierry Mandon. En 2017, la précédente Biennale avait attiré près de 250.000 personnes.

Consultez ici le programme complet de la Biennale internationale Design de Saint-Étienne 2019.