Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

La blogueuse savoyarde Mélissa Bellevigne sort son premier roman

mardi 10 mai 2016 à 22:30 Par Richard Vivion, France Bleu Pays de Savoie

A 25 ans, Mélissa Bellevigne se lance dans une nouvelle aventure. Cette jeune mère de famille vient de sortir son tout premier roman, "Paranoïa". Un défi de plus pour celle qui s’est fait connaître sur internet grâce à un blog consacré à la beauté et la maternité.

Mélissa Bellevigne à la Fnac d'Annecy pour une séance de dédicaces.
Mélissa Bellevigne à la Fnac d'Annecy pour une séance de dédicaces. © Radio France - Richard Vivion

Sa chevelure rousse lui donne l’air d’une héroïne sortant tout droit d’un livre de fiction. Et cela tombe bien, la jeune femme adore les histoires. "Dès que j’ai appris à aligner deux mots au CP, je me suis mise tout de suite à écrire", assure Mélissa Bellevigne. Au début, elle couche sur ses cahiers d’écolière des récits plein de paillettes et de licornes. "Je crois que ma mère devait en avoir ras la casquette de m’entendre parler des mes petits mondes imaginaires", poursuit celle qui est née dans un petit village de Tarentaise.

En grandissant, les petits contes se transforment. Et c’est au printemps 2009, alors qu’elle s’est installée à Annecy, qu’elle rédige la première mouture de "Paranoïa". "Je n’en étais pas du tout fière, raconte-telle. C’était une écriture assez jeune, il faut dire qu’à cette époque je n’avais que 18 ans." Mélissa Bellevigne va donc le laisser "mûrir". Elle retravaille aussi l’histoire. Plus de cinq années de maturation pour arriver en mars 2016 à sa sortie en librairie.

Je pensais que c’était quelque chose qui me ferai plaisir (la sortie de son livre) et en fait cela m’a déstabilisé. Au moment ou je me suis rendu compte que n’importe qui pouvait rentrer dans ma tête mon imaginaire, cela m’a fait très peur." (Mélissa Bellevigne)

Interview de Richard Vivion

Aujourd’hui, Mélissa Bellevigne a donc ajouté une corde à son arc. Avant de concrétiser son rêve d’écriture, la jeune femme a déjà été repérée sur internet. Il y a quelques années, elle a crée un blog (Golden Wendy) où elle donne des conseils beauté et maternité. Plus de cent mille personnes la suivent (sur sa chaine Youtube également). Elle est aussi l’heureuse maman de deux petits garçons. Bref, pour elle les journées ne sont pas assez longues. "Là, j’aimerai bien écrire à nouveau mais je n’ai absolument pas le temps. Je rêverai d’avoir dix heures de plus dans mes journées".

"Paranoïa" (Mélissa Bellevigne, éditions Black Moon)

"Paranoïa" de Mélissa Bellevigne  - Aucun(e)
"Paranoïa" de Mélissa Bellevigne - (Editions Black Moon)

Lisa Hernest, psychiatre reconnue et spécialisée dans les cas complexes, est appelée à l’institut Saint-Vincent en périphérie de Paris. Elle va rencontrer sa nouvelle patiente : Judy Desforêt, internée pour paranoïa et hallucinations, enceinte de cinq mois et qui refuse de s’alimenter. Dès leur première entrevue, la jeune femme qui se dresse face à elle fait preuve d’une lucidité et d’un discernement hors pair. Et plus Lisa apprend à la connaître, plus leurs échanges viennent ébranler ses propres convictions professionnelles et personnelles. Entretien après entretien, Judy lui livre en effet une curieuse histoire, mêlant sa quête des racines familiales en Angleterre et la présence invisible d’un certain Alwyn, cet homme qui la suit comme son ombre depuis toujours. Progressivement, Lisa, l’experte en âmes fragiles, sent ses moyens lui échapper et Judy la déstabiliser. À mesure que les mois passent et que la date de l’accouchement approche, la vérité semble s’éloigner.