Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La campagne de Bernard Laporte s'arrête à Châteaurenard

mercredi 23 décembre 2015 à 11:18 Par Anne Domece et Samia Belbachir, France Bleu Vaucluse

Bernard Laporte est en campagne. L'ancien secrétaire d'État chargé des Sports brigue la présidence de la FFR, la Fédération Française de Rugby. Mardi soir, il a animé une réunion publique à Châteaurenard pour expliquer son projet : il veut redonner la parole aux petits clubs.

Châteaurenard, France

Bernard Laporte n'économise ni son temps, ni son énergie, pour la campagne. Depuis qu'il a officialisé sa candidature à la présidence de la FFR, la Fédération Française de Rugby, l'actuel manager de Toulon sillonne la France, à la rencontre des 1 885 clubs qui "font le rugby".

Rendre le pouvoir aux petits clubs

Mardi soir, il s'est arrêté à Châteaurenard. Il a détaillé son projet lors d'une réunion publique, qui a rassemblé cent cinquante dirigeants de clubs, venus de la région entière. "Je veux rendre le pouvoir de décision aux petits clubs, explique-t-il. C'est aux petits clubs de prendre les décisions sur les grands projets, il faut les consulter en permanence."

Bernard Laporte regrette le fossé qui sépare aujourd’hui le rugby professionnel du rugby amateur. "Pendant que le sport PRO progresse, grandit en notoriété, les petits clubs crèvent, s'emporte le candidat à la présidence. Ces structures sont à l'agonie, elles n'ont plus de moyens, il faut changer ça."

Bernard Laporte

Bernard Laporte ne mâche pas ses mots à l'encontre de l'actuel président, Pierre Camou, candidat à sa propre succession. Il lui reproche notamment la gestion de la Coupe du Monde 2015 - "un fiasco", juge-t-il. "On a l'impression que les dirigeants actuels ne veulent rendre de comptes à personne... Mais il faut rendre des comptes", martèle l'ancien secrétaire d’État. 

Bernard Laporte s'emporte contre la gestion de la CDM 2015

L'élection du prochain président de la FFR se déroulera dans un an, en décembre 2016.