Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La caravane du Tour : c'est pas des vacances !

-
Par , France Bleu Poitou

Le poitevin Nicolas Rougeon va vivre son 15ème tour de France : une formidable expérience au sein de la caravane publicitaire dont il ne se lasse pas.

Nicolas Rougeon prêt pour 3 semaines intenses
Nicolas Rougeon prêt pour 3 semaines intenses - Nicolas Rougeon

"Je vais voir plus de spectateurs au bord de la route que de coureurs du peloton". Nicolas Rougeon amoureux de cyclisme (il est directeur adjoint sur le Tour Poitou-Charentes Cycliste) connait par cœur ce qui l'attend "les journées débutent tôt et se terminent tard. Le matin il faut charger les véhicules de "goodies", de cadeaux que nous allons distribuer la journée. La caravane publicitaire (et ses 600 membres) s'élance sur le parcours 3 heures avant les coureurs. Une fois à l'arrivée de l'étape on repart assez vite car non seulement on veut éviter les embouteillages avec les spectateurs, mais surtout en général il nous reste encore une bonne cinquantaine de kilomètres à parcourir pour rallier notre hôtel."

On sait qu'on va vivre 3 semaines très intenses

Durant l'étape le chef de caravane doit s'assurer que tout se passe bien pour la 40aine de membres de cette marque partenaire du Tour de France. "On sait qu'on va vivre 3 semaines très intenses, fatigantes mais dans une superbe ambiance, et le contact et la joie du public nous aident à tenir, ça nous booste. D'ailleurs il y a déjà beaucoup d'engouement en Bretagne, one le sent bien." Quant à l'aspect sportif et le suivi des étapes ? "Nous suivons l'étape en écoutant de temps en temps la radio." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess