Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

La classe orchestre de Sorgues joue sur scène avec Ibrahim Maalouf

-
Par , France Bleu Vaucluse

Le trompettiste invite pour la dernière date de sa tournée en France les élèves du collège Voltaire de Sorgues (Vaucluse). Les collégiens musiciens répètent depuis plusieurs semaines

Sorgues, France

Les élèves de l'orchestre du collège Voltaire de Sorgues seront sur la Scène du Zénith de Montpellier dimanche 8 décembre aux côté du trompettiste Ibrahim Maalouf. L'artiste franco-libanais partagera le titre Happy Face avec les élèves de la classe de 3e. Depuis plusieurs mois, les collégiens répètent ensemble à Sorgues : flûtistes, saxophonistes, clarinettistes, et trompettistes évidemment, se préparent pour l’événement. L'orchestre à l'école c'est aussi une autre façon d'apprendre et surtout d'écouter les autres.

Mains qui transpirent et pression pour les cuivres

À la trompette, Sabah et Enzo, les deux collégiens en classe de 3e, sont impressionnés. Sabah confie qu’elle "a un peu peur. C’est quand même incroyable de monter sur la scène du Zénith. Et jouer avec Ibrahim Maalouf, c’est magnifique. Je l’écoute pour être prête pour le concert" . Enzo pose un instant sa trompette : "C’est stressant car je fais le même instrument que lui. Je transpire un peu des mains". Au pupitre d’à côté, Maéva joue du tuba et gère son stress, mais "ça fait quelque chose de jouer des cuivres, la même famille d’instrument qu’Ibrahim Maalouf. J’essaie de ne pas avoir la pression."

Sabah (14 ans) répète Happy Face d'Ibrahim Maalouf

Discuter avec la musique et trouver "la petite chose" pour jouer ensemble

La classe orchestre du collège Voltaire travaille avec l’école municipale de musique de Sorgues (550 élèves et un plateau de répétition pour l’orchestre). La musique change les relations entre les collégiens. Sabah explique: "Il y a dans l’orchestre des gens à qui je ne parle pas forcément, mais je n’aurais pas eu cette amitié s’il n’y avait pas eu la musique de la classe orchestre".  Enzo renchérit : "Tout seul dans ma chambre, j’arrive à caler les notes, mais à l’orchestre, il y a cette petite chose qui fait qu’on est ensemble". Pour Maeva, la tubiste, "à l’orchestre, on discute avec la musique. Il y a des partitions avec des questions-réponses. Je pose une question avec mon tuba et un autre musicien me répond. C’est enrichissant".

Le concert au Zénith de Montpellier ne sera pas noté mais l'orchestre améliore le dossier des musiciens. Le professeur de flûte Jean Mondon explique que les élèves "se sont ouverts à autre chose ; ils ont pratiqué ensemble. Régulièrement des enfants postulent pour entrer dans des écoles et le passage par la classe orchestre apporte un plus à leur dossier"

Enzo (trompette) et Maeva (tuba) cherchent "la petite chose" qui donne envie de jouer de la musique ensemble

Enzo, Sabah et Maeva répètent ensemble à Sorgues - Radio France
Enzo, Sabah et Maeva répètent ensemble à Sorgues © Radio France - Philippe Paupert
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu