Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

La collection militaire de Jacques Perrin quitte la Mayenne

lundi 14 mai 2018 à 5:49 Par Martin Cotta, France Bleu Mayenne

La collection d'uniformes et d'objets militaires du lavallois Jacques Perrin prend la direction de Grugé-L'hôpital dans le Maine-et-Loire à la fondation Leclerc de Hauteclocque. L'occasion de découvrir une dernière fois son travail de fourmi entrepris en septembre 1944.

Jacques Perrin aux côtés du mannequin du Général de Gaulle
Jacques Perrin aux côtés du mannequin du Général de Gaulle © Radio France - Martin Cotta

Laval, France

La Mayenne, à la fin du mois de juin, va perdre une collection d'uniformes militaires et d'objets de la seconde guerre mondiale très rare. Celle de Jacques Perrin, ancien adjoint à la ville de Laval. Sa collection de 48 mannequins notamment, prend la direction du Maine-et-Loire à Grugé-l'Hôpital dans un mémorial de la Fondation Leclerc de Hauteclocque. 

Immergez-vous dans la collection surprenante de Jacques Perrin

Un travail de Gavroche

Depuis plusieurs mois, Jacques Perrin expose tous ces objets dans son ancienne maison du centre-ville de Laval. Des mannequins il y en a partout : dans son salon et dans deux garages. Lorsque vous entrez chez lui, vous vous sentez comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. Jacques Perrin a commencé a ramassé de multiples objets en septembre 1944. Sa famille vivait alors à Rouen où elle tenait une boutique, complètement détruite par les bombardements, avant de se réfugier à Laval. "Dès que la ville de Rouen a été libérée, mon père m'a envoyé dehors en vélo pour voir ce qu'il se passait. Et sur la route entre Laval et Rouen il y avait de nombreuses traces des combats. Des quantités d'objets gisaient sur le sol, sur les bas-côtés de la route et dans les fossés. Il y avait des choses très lourdes aussi : des camions, des motos, des chars détruits. Moi je circulais à bicyclette avec un sac à dos et deux sacoches donc lorsque j'avais ramené un casque, trois cartouchières et deux ceinturons c'était le bout du monde" raconte ce fils de soldat, âgé de 94 ans.

Un costume du film Le Jour le plus long

La guerre terminée, Jacques Perrin a continué d'étoffer sa collection de costumes militaires. Dans un de ses garages, il possède plusieurs exemplaires des costumes de la Wehrmacht, l'armée allemande. Dans le salon de son pavillon, trônent fièrement ceux de l'Armée française de la Libération, d'un tirailleur sénégalais, celui de Philippe de Gaulle (le fils) qui a participé à la libération de Château-Gontier le 9 août 1944. Certains costumes sont d'ailleurs d'époque, d'autres ont été achetés par Jacques Perrin. "Quand il y a des films au cinéma ou à la télé, les producteurs achètent et font faire les costumes. Et puis quand le tournage est terminé ils les revendent. C'est donc une source intéressante pour moi car ce sont des copies très fidèles en général, très bien faites et qui symbolisent la réalité" explique le collectionneur. "Parfois ce sont des grossistes qui achètent les costumes aux productions audiovisuelles et qui ensuite les revendent au grand public" termine Jacques Perrin. D'ailleurs, le costume d'un parachutiste américain dans son salon, provient vraisemblablement du film Le Jour le plus long (1962). 

La mairie de Laval refuse la collection

C'est avec un pincement au cœur que Jacques Perrin voit sa collection quitter la Mayenne aujourd'hui. Au départ, cet horloger de métier, voulait en faire don à la mairie de Laval mais cette dernière a refusé. "Je ne pensais pas que cela occasionnerai des difficultés. Moi que voulez-vous que j'en fasse ? Je suis vieux et il faut bien donner une destination à ces choses. Je suppose que ce la pose des questions financières à la mairie ou je ne sais quoi. Mais bon ... j'ai été adjoint au maire de Laval. J'ai œuvré pour cette ville pendant douze ans. Donc c'est un sentiment tout à fait particulier qui m'anime" confie Jacques Perrin. Sa fabuleuse collection prend donc la direction du Maine-et-Loire à Grugé-L'hôpital. C'est de cette commune que le Maréchal Leclerc de Hauteclocque, alors capitaine, a quitté la France pour rallier le Général de Gaulle à Londres après l'appel du 18 juin 1940. Aujourd'hui un site mémoriel est dédié au Général Leclerc de Hauteclocque.

Photos de la collection Jacques Perrin 

Le salon de Jacques Perrin remplit de costumes militaires - Radio France
Le salon de Jacques Perrin remplit de costumes militaires © Radio France - Martin Cotta
Au centre : le costume d'un tirailleur sénégalais  - Radio France
Au centre : le costume d'un tirailleur sénégalais © Radio France - Martin Cotta
Jacques Perrin expose ses costumes dans deux garages - Radio France
Jacques Perrin expose ses costumes dans deux garages © Radio France - Martin Cotta
Des dizaines de casques et casquettes sont exposés - Radio France
Des dizaines de casques et casquettes sont exposés © Radio France - Martin Cotta