Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La compagnie Alcoléa propose un concert en ligne, où les spectateurs peuvent participer

-
Par , France Bleu Poitou

Malgré un monde de la culture à l'arrêt, la compagnie Alcoléa a joué cette nuit de samedi à dimanche 21 février, à 2 h du matin, un concert en live pour un public canadien. Ce groupe de musique contemporaine poitevin a créé un moyen d'avoir de l'interactivité, même à distance.

La compagnie Alcoléa a trouvé un moyen de faire participer le public lors d'un concert en ligne.
La compagnie Alcoléa a trouvé un moyen de faire participer le public lors d'un concert en ligne. © Radio France - Thibault Lecoq

2 h du matin à l'Aréna à Jaunay-Marigny, mais 20 h à Toronto. La compagnie Alcoléa a donné un concert en direct, mais à distance. Le groupe a quand même pu avoir une certaine interaction avec les spectateurs grâce à un projet qu'il développe depuis quelques mois. Une véritable innovation pour le monde de la culture. 

Pour assister au concert, les spectateurs ont dû acheter un billet. Ils ont ensuite eu le lien internet pour le spectacle. "On les entend comme si on était présent. Ils peuvent inter-réagir quand ils veulent", témoigne Jean-François Alcoléa, le directeur de la compagnie. Ça doit permettre de retrouver l'essence d'un concert : une rencontre entre des artistes et un public.

Ça n'existe pas. Tout le monde cherche à mettre ça en place, mais ça n'existe pas." - Jean-François Alcoléa. 

C'est une innovation de la compagnie. Douze personnes travaillent sur ce projet. En plus de la visio, les spectateurs peuvent parler dans le chat, en vocal aux musiciens. Eux voient qui intervient grâce à un retour vidéo. "Ça n'existe pas. Tout le monde cherche à mettre ça en place, mais ça n'existe pas", explique le directeur de la compagnie. 

La compagnie va continuer le développement de ce projet, notamment pour proposer des spectacles en France. Le format peut s'adapter totalement aux spectateurs. La dernière particularité, c'est qu'il n'y a pas de rediffusion. Si on rate le concert, on ne pourra pas le revoir. Ça doit pousser les spectateurs à acheter une place.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess